S COMME SANS SOLEIL.

Sans soleil, Chris Marker, France, 1982, 104 mn. Le titre est emprunté à Moussorgski. Sa première image, trois enfants qui marchent sur une route en Islande, est désignée comme « l’image du bonheur ». Le commentaire est constitué de lettres d’un cameraman-voyageur fictionnel, Sandor Krasna, lues par sa destinatrice, une femme dont on ne connaîtra que la voix.… Poursuivre la lecture de S COMME SANS SOLEIL.

B COMME BESTIAIRE

Bestiaire, Denis Côté, Canada, 2012, 72 minutes. Bestiaire est un film minimaliste, le plus dépouillé qui soit, concentré presque exclusivement sur son objet : proposer des images d’animaux sans autre intervention. Pas de commentaire bien sûr, mais pratiquement pas de parole non plus, presque pas de son, sauf quelques bruits, le plus souvent off, extérieurs donc… Poursuivre la lecture de B COMME BESTIAIRE

D COMME DIALOGUE -Mariana Otero 1

À propos d’Histoire d’un secret, 2003. Histoire d’un secret. Un film autobiographique, une enquête sur un secret de famille. Un hommage à une femme, une artiste, une mère.  En même temps, une exploration des non-dits sociaux de toute une époque. La grande force du film c’est de resituer une problématique personnelle dans un contexte historique… Poursuivre la lecture de D COMME DIALOGUE -Mariana Otero 1

M COMME MIGRATION – Ceuta

Ceuta douce prison, Jonathan Millet et Loïc H. Rechi, France, 2014, 90 mn Ils sont arrivés en Europe. Enfin, presque. Ils ont franchi d’innombrables épreuves dont on ne peut qu’imaginer les difficultés, puisque ici, elles restent hors champ. Ils sont arrivés au nord du Maroc, depuis toute l’Afrique et même depuis l’Inde. Ils ont pu entrer… Poursuivre la lecture de M COMME MIGRATION – Ceuta

G COMME GARE DU NORD

Géographie humaine, Claire Simon, 2012, 100 minutes. La gare du Nord à Paris. Une des plus grandes gares du monde. La troisième, dit-on. Elle s’étale sur trois niveaux et accueille pratiquement tout ce qui peut rouler sur des rails, des trains les plus communs aux plus sophistiqués, TGV et autre Eurostar ; du métro au RER… Poursuivre la lecture de G COMME GARE DU NORD

Publié le
Classé dans G Marqué ,

E COMME EMIGRATION.

Les larmes de l’émigration, Alassane Diago, 2009, 78 mn. Barcelone ou la mort, Idrissa Guiro, 2008, 52 mn. Migrer c’est quitter. C’est perdre. Perdre son chez soi, son home, être dès le premier pas homeless, hors de chez soi, hors de soi. Etre déraciné. Migrer c’est perdre son identité. Quitter ce n’est pas seulement partir.… Poursuivre la lecture de E COMME EMIGRATION.

T COMME TRAIN

 Quand passe le train, Jérémie Reichenbach, 2008, 30 mn. Le Mexique. Tous les candidats à l’émigration d’Amérique latine, du Guatemala, du Honduras …doivent traverser le Mexique pour espérer atteindre les Etats-Unis, cette terre promise des Amériques. Ils vont le faire à bord de trains de marchandise, ou plutôt sur le toits des wagons, ou sur… Poursuivre la lecture de T COMME TRAIN

M COMME MIGRATIONS

LES PHÉNOMÈNES MIGRATOIRES DANS LE CINÉMA DOCUMENTAIRE. FILMOGRAPHIE. (Par ordre alphabétique)  69 minutes de 86 jours, Egil Haaskjold Larsen, Norvège, 2017. Album de famille, Fernand Melgar, 1993. Appellation d’origine immigrée, de Fanny Pernoud et Olivier Bonnet, 2012. Les Arrivants, Claudine Bories et Patrice Chagnard, 2009. Barcelone ou la mort, Idrissa Guiro, 2008. Ceuta douce prison,… Poursuivre la lecture de M COMME MIGRATIONS

E COMME ENFANTS – à l’école maternelle.

Récréations, Claire Simon, 1992, 95 minutes. Les films entièrement consacrés à l’école maternelle sont rares. Beaucoup moins nombreux certainement que ceux situés aux autres niveaux de la scolarité, de l’école élémentaire au lycée. C’est qu’il doit être beaucoup plus difficile de filmer les enfants de moins de six ans, perçus comme plus imprévisibles. Et puis,… Poursuivre la lecture de E COMME ENFANTS – à l’école maternelle.

E COMME ENTRETIEN -Cinthia Rajschmir

Pouvez-vous nous donner les éléments les plus importants de votre biographie. Soy cineasta documentalista, productora. Nací y vivo en Buenos Aires, una ciudad con una vida cultural muy intensa, muy luminosa, muy inspiradora. Durante varios años me he dedicado al periodismo especializado en educación y a la investigación en temas vinculados con los museos y… Poursuivre la lecture de E COMME ENTRETIEN -Cinthia Rajschmir

Publié le
Classé dans E Marqué

S COMME SIMON Claire

Cinéaste française (née en 1955) Claire Simon est une touche-à-tout du cinéma. Si elle est essentiellement connue comme réalisatrice de documentaires, elle a aussi réalisé des longs métrages de fiction, comme Sinon oui (1997) et, en 2006, Ça brûle. Elle a aussi une activité de scénariste, d’actrice, de directrice de la photographie et de monteuse.… Poursuivre la lecture de S COMME SIMON Claire

P COMME PORTRAITS XL

  6 Portraits Xl, Alain Cavalier, 2017, 52X6 minutes. Au fil des ans et des films, Alain Cavalier est devenu LE cinéaste du portrait, auteur d’une œuvre documentaire tout à fait originale et exemplaire, par sa dimension personnelle et autobiographique et par cet art inégalé avec lequel il va à la rencontre de personnes de… Poursuivre la lecture de P COMME PORTRAITS XL

P COMME PORTRAIT – transgenre

Lembro mais dos corvos (Je me souviens des corbeaux), Gustave Vinagre, Brésil, 2017, 1H 20 Née au Brésil de père japonais, transgenre, Julia Katharine est sans doute suffisamment originale pour devenir le personnage central d’un film, un film qui lui soit entièrement consacré, un film où l’on ne voit qu’elle, où on n’entend qu’elle, en… Poursuivre la lecture de P COMME PORTRAIT – transgenre

P COMME PROJECTION.

Projections, Dorine Brun et Julien Meunier, 2017, 45 minutes. Des films hors-champ, mais avec son off (musique, bruitage, dialogues), c’est encore du cinéma. C’est du moins ce que nous propose Projections, de Dorine Brun et Julien Meunier. Car le cinéma c’est aussi des spectateurs, et ce sont justement les spectateurs que ce film a choisi… Poursuivre la lecture de P COMME PROJECTION.

P COMME PORTRAITS – « les Braves »

Les Braves, Alain Cavalier, 2008, 90 minutes. C’est quasiment une mini-série de trois films qui peuvent être vus séparément. Mais, bien sûr, ils ont une très forte unité. Il s’agit de trois récits, portant chacun sur un acte de bravoure individuel, raconté par son auteur. Des actes qui se déroulent dans des situations extrêmes, dans… Poursuivre la lecture de P COMME PORTRAITS – « les Braves »