A COMME ABECEDAIRE – Cathie Dambel

Elle est aussi monteuse, en particulier pour des film de Robin Hunzinger ou Sylvie Deleule.

Abandon

À une lettre près

Adoption

Gaspard de la nuit

À une lettre près

Afrique

Gaspard de la nuit

Belgique

Naître d’une autre

Cinéma

Issue de secours

Congo-Brazzaville

Gaspard de la nuit

Couple

Naître d’une autre

Désir d’enfant

Naître d’une autre

Enfant

Gaspard de la nuit

Famille

Naître d’une autre

Gaspard de la nuit

À une lettre près

Femme

Rosière

Fiction

Issue de secours

Gynécologie

Naître d’une autre

GPA

Naître d’une autre

Jean Eustache

Rosière

Loi

Naître d’une autre

Métissage

Gaspard de la nuit

Paternité

Gaspard de la nuit

PMA

Naître d’une autre

Prison

Issue de secours

Rituel

Rosière

Vertu

Rosière

A COMME ABECEDAIRE – Pierre Creton

Agriculture

L’avenir le dira

Paysage imposé

Secteur 545

Amitié

L’Heure du berger

La Vie après la mort

Animal

Va, Toto !

Secteur 545

Architecture

N’avons-nous pas toujours été bienveillants ? – (Recueil)

Autoportrait

Va, Toto !

Banlieue

Sur la voie

Deuil

Le Voyage à Vézelay

Ecosse

Détour

Elevage

Secteur 545

Enseignement

Paysage imposé

Famille

L’avenir le dira

Fleur

L’Arc d’iris – Souvenir d’un jardin

Formation

Paysage imposé

Gérontologie

Maniquerville

Giverny

Sur la voie

Himalaya

L’Arc d’iris – Souvenir d’un jardin

Inde

Va, Toto !

Lin

L’avenir le dira

Littérature

N’avons-nous pas toujours été bienveillants ? – (Recueil)

Métis

Maniquerville

Marcassin

Va, Toto !

Mémoire

Maniquerville

L’Heure du berger

Monnet

Sur la voie

Montagne

L’Arc d’iris – Souvenir d’un jardin

Mort

Le Grand Cortège

L’Heure du berger

Le Voyage à Vézelay

La Vie après la mort

Normandie

L’avenir le dira

Paysage imposé

Paysage

Paysage imposé

Peinture

N’avons-nous pas toujours été bienveillants ? – (Recueil)

Détour

Pèlerinage

Le Voyage à Vézelay

Portrait

N’avons-nous pas toujours été bienveillants ? – (Recueil)

Proust

Maniquerville

Récolte

L’avenir le dira

Rêves

Va, Toto !

Ruralité

Sur la voie

Secteur 545

Santé

Le Grand Cortège

Maniquerville

Sculpture

Métis

Détour

Travail

L’avenir le dira

Secteur 545

Vieillesse

Le Grand Cortège

Maniquerville

Ville

Sur la voie

A COMME ABECEDAIRE – Yves Jeuland.

Acteur

L’Extravagant Monsieur Piccoli

Un Français nommé Gabin

Allemagne

Ombres de cristal – Seit 60 Jahren Judenfrei

Antisémitisme

Comme un juif en France – 1) De l’affaire Dreyfus à Vichy – 2) De la Libération à nos jours

Ombres de cristal – Seit 60 Jahren Judenfrei

Aristocratie

Les Clefs du château – Dans le monde de l’aristocratie

Berry

Les Clefs du château – Dans le monde de l’aristocratie

Cabaret

Il est minuit, Paris s’éveille

Chansons

Il est minuit, Paris s’éveille

Charlot

Charlie Chaplin, le génie de la liberté

Cinéma

La Vie balagan de Marceline Loridan-Ivens

L’Extravagant Monsieur Piccoli

Un Français nommé Gabin

Cinéma muet

Charlie Chaplin, le génie de la liberté

Communisme

Camarades – Il était une fois les communistes français… 1944-2004

Concours

Rêves d’énarques

Déportation

Ombres de cristal – Seit 60 Jahren Judenfrei

Elections

Le Président

Un village en campagne

Paris à tout prix – Dans les coulisses d’une élection

Engagement

Charlie Chaplin, le génie de la liberté

La Vie balagan de Marceline Loridan-Ivens

Enseignement

Rêves d’énarques

Famille

Les Clefs du château – Dans le monde de l’aristocratie

Ombres de cristal – Seit 60 Jahren Judenfrei

Femme

La Vie balagan de Marceline Loridan-Ivens

Gouvernement

Un temps de président

Histoire

Comme un juif en France – 1) De l’affaire Dreyfus à Vichy – 2) De la Libération à nos jours

Le Siècle des socialistes

Camarades – Il était une fois les communistes français… 1944-2004

Homosexualité

Bleu Blanc Rose

Institution

Rêves d’énarques

Ivens Joris

La Vie balagan de Marceline Loridan-Ivens

Journalistes

Les Gens du Monde

Judaïsme

Comme un juif en France – 1) De l’affaire Dreyfus à Vichy – 2) De la Libération à nos jours

Languedoc

Le Président

Un village en campagne

LGBT

Bleu Blanc Rose

Manifestation

Bleu Blanc Rose

Paris

Delanoë libéré

Il est minuit, Paris s’éveille

Paris à tout prix – Dans les coulisses d’une élection

Politique

Un temps de président

Les Gens du Monde

Delanoë libéré

Le Président

Un village en campagne

Le Siècle des socialistes

Camarades – Il était une fois les communistes français… 1944-2004

Paris à tout prix – Dans les coulisses d’une élection

Portrait

Charlie Chaplin, le génie de la liberté

La Vie balagan de Marceline Loridan-Ivens

L’Extravagant Monsieur Piccoli

Un Français nommé Gabin

Un temps de président

Delanoë libéré    

Le Président

Pouvoir

Un temps de président

Presse

Les Gens du Monde

Spectacle

Il est minuit, Paris s’éveille

A COMME ABECEDAIRE – Pedro Costa

Cinéaste portugais, il a beaucoup travaillé en France. Il est aussi l’auteur d’installations internationales (Rotterdam, Lyon, Bilbao, le Japon). C’est un habitué de festival de Locarno et il a aussi été sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes.

Art

Danièle Huillet, Jean-Marie Straub, cinéastes

Banlieue

En avant jeunesse !

Cap Vert

Vitalina Varela

En avant jeunesse !

Chanson

Ne change rien

Cinéma

Danièle Huillet, Jean-Marie Straub, cinéastes

Comédienne

Ne change rien

Drogue

Dans la chambre de Vanda

Femme

Vitalina Varela

Ne change rien

Dans la chambre de Vanda

Lisbonne

En avant jeunesse !

Dans la chambre de Vanda

Logement

En avant jeunesse !

Dans la chambre de Vanda

Mort

Vitalina Varela

Musique

Ne change rien

Portrait

Vitalina Varela

Ne change rien

Danièle Huillet, Jean-Marie Straub, cinéastes

Dans la chambre de Vanda

Portugal

Vitalina Varela

Dans la chambre de Vanda

Réalisateurs

Danièle Huillet, Jean-Marie Straub, cinéastes

A COMME ABECEDAIRE – Joaquim Pinto

Cinéaste portugais. Sa vie et sa séropositivité tiennent une grande place dans son cinéma

Amitié

Le Chant d’une île

Et maintenant ?

Amour

Et maintenant ?

Brésil

Surfavela

Exclusion

Surfavela

Favela

Surfavela

Ile

Le Chant d’une île

Médicaments

Et maintenant ?

Pêche

Le Chant d’une île

Portrait

Le Chant d’une île

Portugal

Le Chant d’une île

Religion

Et maintenant ?

Rio de Janeiro

Surfavela

Sida

Et maintenant ?

Surf

Surfavela

Travail

Le Chant d’une île

A COMME ASSEMBLÉE NATIONALE. UN FILM EN IMAGES

A la tribune. Bénédicte Loubère, 2020, 2X52 minutes.

La parole politique officielle. De grands moments de l’histoire contemporaine : la naissance de la V° République (De Gaulle), la légalisation de l’avortement (Simone Veil), l’arrivée de la gauche au pouvoir (Mitterrand) , l’abolition de la peine de mort (Badinter), le mariage pour tous (Christiane Taubira)

A COMME ABECEDAIRE – Antoine Boutet.

Trois films, trois surprises, trois étonnements, trois fascinations.

Barrage

Zone of Initial Dilution

Caverne

Le Plein Pays

Chanson

Le Plein Pays

Chantier

Sud Eau Nord Déplacer

Zone of Initial Dilution

Chine

Sud Eau Nord Déplacer

Zone of Initial Dilution

Désert

Sud Eau Nord Déplacer

Eau

Sud Eau Nord Déplacer

Zone of Initial Dilution

Fleuve

Sud Eau Nord Déplacer

Gravure

Le Plein Pays

Paysage

Sud Eau Nord Déplacer

Zone of Initial Dilution

Pollution

Zone of Initial Dilution

Portrait

Le Plein Pays

Radio

Le Plein Pays

Solitude

Le Plein Pays

Transfert

Sud Eau Nord Déplacer

A COMME ABECEDAIRE – Didier Nion

Adolescence

Dix-sept ans

Apprentissage

Dix-sept ans

Amour

Dix-sept ans

Aventure

Bombard le naufragé volontaire

Camping

Juillet

Drogue

Clean Time – Le Soleil en plein hiver

Extrême droite

17 Minutes pour la démocratie

Famille

Dix-sept ans

Laos

Vientiane – Carnet octobre 1999

Manifestation

17 Minutes pour la démocratie

Médecine

Bombard le naufragé volontaire

Mer

Bombard le naufragé volontaire

Juillet

Politique

17 Minutes pour la démocratie

Portrait

Bombard le naufragé volontaire

Dix-sept ans

Clean Time – Le Soleil en plein hiver

Science

Bombard le naufragé volontaire

Travail

Dix-sept ans

Vacances

Juillet

Ville

Vientiane – Carnet octobre 1999

Voyage

Vientiane – Carnet octobre 1999

A COMME ABECEDAIRE – Virginie Linhart

Alliés

Ce qu’ils savaient – Les Alliés face à la Shoah

Allemagne

Angela Merkel, une histoire allemande

Amour

Bardot amoureuse

Antisémitisme

21, rue La Boétie

Art

21, rue La Boétie

Bosnie

Sarajevo, des enfants dans la guerre

Cheminots

La Saga du rail

Chanson

Jeanne Moreau l’affranchie

Cinéma

Jeanne Moreau l’affranchie

Bardot amoureuse

Climat

Écologie : ces catastrophes qui changèrent le monde

Comédienne

Jeanne Moreau l’affranchie

Communisme

Gel du Printemps, Prague 1968

Contestation

68, Mes parents et Moi

Mai 68 : dix semaines qui ébranlèrent la France – 1 Rêve général – 2 La Danse du pouvoir

Ecologie

Écologie : ces catastrophes qui changèrent le monde

Election

Présidentielles – Les Surprises de l’Histoire

Enfance

Françoise Dolto, au nom de l’enfant

Sarajevo, des enfants dans la guerre

Engagement

68, Mes parents et Moi

Enseignement

Vincennes, l’université perdue

Europe

Une troisième voie ?

Famille

Sarajevo, des enfants dans la guerre

68, Mes parents et Moi

Femme

Françoise Dolto, au nom de l’enfant

Angela Merkel, une histoire allemande

Jeanne Moreau l’affranchie

Bardot amoureuse

Simone de Beauvoir – On ne nait pas femme

France

La Saga du rail

Galerie

21, rue La Boétie

Génocide

Ce qu’ils savaient – Les Alliés face à la Shoah

Après les camps, la vie

Grève

Mai 68 : dix semaines qui ébranlèrent la France – 1 Rêve général – 2 La Danse du pouvoir

Guerre

Sarajevo, des enfants dans la guerre

Ce qu’ils savaient – Les Alliés face à la Shoah

Histoire

La Saga du rail

Vincennes, l’université perdue

Ce qu’ils savaient – Les Alliés face à la Shoah

La Prospérité pour tous ?

Mai 68 : dix semaines qui ébranlèrent la France – 1 Rêve général – 2 La Danse du pouvoir

Juifs

Ce qu’ils savaient – Les Alliés face à la Shoah

Après les camps, la vie

Justice

Le Travail dans la balance – Histoire des prud’hommes

Littérature

Simone de Beauvoir – On ne nait pas femme

Militantisme

Vincennes, l’université perdue

Nazisme

21, rue La Boétie

Après les camps, la vie

Pédagogie

Vincennes, l’université perdue

Peinture

21, rue La Boétie

Pensée

Jacques Derrida, le courage de la pensée

Philosophie

Vincennes, l’université perdue

Jacques Derrida, le courage de la pensée

Simone de Beauvoir – On ne nait pas femme

Politique

Angela Merkel, une histoire allemande

68, Mes parents et Moi

L’Énigme polonaise

Une troisième voie ?

La Prospérité pour tous ?

Présidentielles – Les Surprises de l’Histoire

Gel du Printemps, Prague 1968

Mai 68 : dix semaines qui ébranlèrent la France – 1 Rêve général – 2 La Danse du pouvoir

Pollution

Écologie : ces catastrophes qui changèrent le monde

Pologne

L’Énigme polonaise

Portrait

Françoise Dolto, au nom de l’enfant

Angela Merkel, une histoire allemande

Jeanne Moreau l’affranchie

Bardot amoureuse

21, rue La Boétie

Jacques Derrida, le courage de la pensée

Simone de Beauvoir – On ne nait pas femme

Pouvoir

Angela Merkel, une histoire allemande

Prague

Gel du Printemps, Prague 1968

Psychanalyse

Françoise Dolto, au nom de l’enfant

Théâtre

Jeanne Moreau l’affranchie

Train

La Saga du rail

Travail

La Saga du rail

Le Travail dans la balance – Histoire des prud’hommes

Université

Vincennes, l’université perdue

Voyage

La Saga du rail

Yougoslavie

Sarajevo, des enfants dans la guerre

A COMME ABECEDAIRE -Wim Wenders

3D

Pina

Allemagne

Viel Passiert: Der BAP Film – Ode to Cologne: A Rock ‘n’ Roll Film

Bausch

Pina

Blues

The Soul of A Man

Brésil

Le Sel de la Terre

Cannes

Chambre 666

Catholicisme

Le Pape François – Un homme de parole

Christianisme

Le Pape François – Un homme de parole

Cinéastes

Chambre 666

Cinéma

Carnets de notes sur vêtements et villes

Tokyo ga

Chambre 666

Nick’s Movie – Lightning Over Water

Cologne

Viel Passiert: Der BAP Film – Ode to Cologne: A Rock ‘n’ Roll Film

Concert

Viel Passiert: Der BAP Film – Ode to Cologne: A Rock ‘n’ Roll Film

Buena Vista Social Club

Cuba

Buena Vista Social Club

Danse

Pina

Festival

Chambre 666

Hommage

Nick’s Movie – Lightning Over Water

Japon

Tokyo ga

Mode

Carnets de notes sur vêtements et villes

Mort

Nick’s Movie – Lightning Over Water

Musique

Viel Passiert: Der BAP Film – Ode to Cologne: A Rock ‘n’ Roll Film

The Soul of A Man

Buena Vista Social Club

Nicolas Ray

Nick’s Movie – Lightning Over Water

Ozu

Tokyo ga

Paris

Carnets de notes sur vêtements et villes

Photographie

Le Sel de la Terre

Carnets de notes sur vêtements et villes

Portrait

Le Pape François – Un homme de parole

Le Sel de la Terre

Pina

Nick’s Movie – Lightning Over Water

Religion

Le Pape François – Un homme de parole

Rock

Viel Passiert: Der BAP Film – Ode to Cologne: A Rock ‘n’ Roll Film

Rome

Le Pape François – Un homme de parole

Spectacle

Pina

Tokyo

Carnets de notes sur vêtements et villes

Tokyo ga

Video

Carnets de notes sur vêtements et villes

Yamamoto

Carnets de notes sur vêtements et villes

A COMME ABECEDAIRE – Mehdi Ahoudig

Amitié

Une caravane en hiver

Banlieue

On ira à Neuilly inch’Allah

Camping

Une caravane en hiver

Coqs de combat

La Parade

Exclusion

À l’abri de rien

France

La France vue d’ici

Géants

La Parade

Grève

On ira à Neuilly inch’Allah

Guitare

Une caravane en hiver

Logement

À l’abri de rien

Majorettes

La Parade

Manifestation

On ira à Neuilly inch’Allah

Maroc

Une caravane en hiver

Musique classique

Une caravane en hiver

Nord

La Parade

Photographie

La France vue d’ici

Pigeon voyageur

La Parade

Port

Une caravane en hiver

Précarité

À l’abri de rien

Retraite

Une caravane en hiver

Tourisme

Une caravane en hiver

Travail

Une caravane en hiver

On ira à Neuilly inch’Allah

Vélib’

On ira à Neuilly inch’Allah

Voyage

La France vue d’ici

Lire V COMME VELIB’

A COMME ABECEDAIRE – Pauline Horovitz.

Animal

Chauve-souris, mon amour

Freaks ou Nouvelles Histoires comme ça

Espagne

Des châteaux en Espagne

Famille

Papa s’en va

Des châteaux en Espagne

Pleure ma fille, tu pisseras moins

Femme

Pleure ma fille, tu pisseras moins

Genre

Pleure ma fille, tu pisseras moins

Juifs

Des châteaux en Espagne

Médecine

Papa s’en va

Mythe

Freaks ou Nouvelles Histoires comme ça

Portrait

Papa s’en va

Retraite

Papa s’en va

Sciences

Chauve-souris, mon amour

Terrariophiles

Freaks ou Nouvelles Histoires comme ça

Voyage

Des châteaux en Espagne

Zoologie

Chauve-souris, mon amour

Freaks ou Nouvelles Histoires comme ça

A COMME ABECEDAIRE – Alessandra Celesia.

D’origine italienne, elle a d’abord travaillé dans le théâtre, comme comédienne et metteuse en scène. Elle vit actuellement à Paris.

Alaska

Mirage à l’Italienne

Amitié

Un temps pour danser

Le Libraire de Belfast

Amour

Un temps pour danser

Banlieue

89, avenue de Flandre

Belfast

Le Libraire de Belfast

Camion

Luntano

Commerce

Luntano

Danse

Un temps pour danser

Deuil

Come il bianco

Dessin

Come il bianco

Emigration

Luntano

Orti – Les Potagers

Enseignement

Un temps pour danser

Evasion

Mirage à l’Italienne

Femme

Come il bianco

Fête

Les miracles ont le goût du ciel

Fille

Come il bianco

Handicap

La Visite – Le Théâtre National de Chaillot

Italie

Come il bianco

Les miracles ont le goût du ciel

Mirage à l’Italienne

Luntano

Orti – Les Potagers

Livres

Le Libraire de Belfast

Lycée professionnel

Un temps pour danser

Mère

Come il bianco

Musique

Le Libraire de Belfast

Naples

Les miracles ont le goût du ciel

Paris

89, avenue de Flandre

Peinture

Come il bianco

Psychiatrie

Un temps pour danser

Religion

Les miracles ont le goût du ciel

Solidarité

89, avenue de Flandre

Solitude

89, avenue de Flandre

Théâtre

La Visite – Le Théâtre National de Chaillot

Travail

Mirage à l’Italienne

Luntano

Volcan

Come il bianco

Voyage

Mirage à l’Italienne

Lire Le libraire de Belfast

A COMME ABECEDAIRE – Paul Filippi

Années 1920

Falconetti

Cinéma

Falconetti

Corse

Par un après-midi d’octobre

L’Animali

Crime

L’Animali

Dreyer

Falconetti

Enfance

Le premier qui voit la mer

Famille

Le premier qui voit la mer

Femme

Falconetti

Par un après-midi d’octobre

Guerre

Par un après-midi d’octobre

Histoire

Par un après-midi d’octobre

Jean d’Arc

Falconetti

Justice

L’Animali

Mémoire

Le premier qui voit la mer

Par un après-midi d’octobre

Occupation

Par un après-midi d’octobre

Paris

Falconetti

Peine de mort

L’Animali

Photographie

Par un après-midi d’octobre

Portrait

Falconetti

Théâtre

Falconetti

Tombeau

Falconetti

Violence

L’Animali

A COMME ALGÉRIE – Guerre

Ne nous racontez plus d’histoires. Carole Filiu-Mouhaki et Ferhat Mouhali, 2020, 88 minutes.

Un couple mixte. Lui est algérien et elle française. Elle est journaliste et lui cinéaste. Ils décident de faire un film ensemble. Sur le sujet qui leur tient le plus à cœur : la guerre d’Algérie, vue aujourd’hui des deux côtés de la Méditerranée.

Un film enquête à deux voix, qui s’interpellent, qui se répondent, qui se complètent. Un dialogue familial d’abord, mais qui prend une très vitre toute autre dimension pour devenir un dialogue entre deux pays, deux visions d’une même réalité historique, les systèmes de représentations des différents belligérants. Les deux camps sont-ils enfin réconciliés ?

La guerre d’Algérie a-t-elle encore ses zones d’ombre ? Des faits inconnus, ou passés sous silence, ou oubliés, ou devenus tabous ? Que reste-t-il encore à découvrir, à mettre au grand-jour, dans cette réalité si complexe, et qui qui peut réveiller bien des souffrances chez les différents acteurs et leurs descendants. Faut-il réveiller les vieilles plaies ? Se sont-elles d’ailleurs jamais refermées ?

L’enquête menée par notre couple de cinéaste commence par une implication personnelle dans le cadre familiale. Carole interroge son père, pied-noir rapatrié en France juste avant l’indépendance de l’Algérie. Comment se retour s’est-il passé ? Fallait-il partir le plus vite possible, sans attendre un dénouement inévitable ? Ou rester coûte que coûte, comme ceux qui vont devenir les activistes de l’Algérie française. Le père évoque ses souvenirs d’enfance, le choc du premier attentat. Il feuillette avec sa fille son album de famille, commente les photos de cette vie heureuse qu’il faudra abandonner.

Ferhat lui interroge sa grand-mère. Il doit insister pour qu’elle raconte les années de guerre. Elle énumère les morts, ceux qui ont été torturés et tués par l’armée française. Elle chante une chanson, la chanson de la résistance à l’occupation française. Le cinéaste propose alors beaucoup d’images de la Kabylie, des plans fixes sur les montagnes. Un hommage aux combattants de cette région.

Les deux enquêteurs s’efforcent chacun de leur côté d’évoquer les faits et de donner la parole aux différents acteurs de l’histoire. Du 8 mai 45 (le massacre en répression d’une manifestation) au déclenchement de la « révolution » algérienne (une cérémonie dans une école pour son anniversaire). Carole se rend dans un lycée dans le lot et Garonne, interroge profs et élèves. Un enseignant d’histoire insiste sur le peu de place donnée à cette guerre par les programmes et les manuels scolaires. Pas étonnant alors que les élèves en ignorent presque tout. Carole filme un cours où sont invité d’anciens soldats de l’armée française, ces appelés qui partaient en Algérie sans savoir qu’ils allaient faire la guerre. Une jeune fille pose la question « avez-vous pratiqué la torture ? ». La réponse affirmative est franche, et d’expliquer alors l’usage de la gégène. Un grand moment d’éducation.

Le film se focalise ensuite sur différentes facettes de la guerre et de ses répercussions. Des rencontres toujours signifiantes et qui donnent une vision très lucide de l’histoire. Ainsi de ce représentant des « pieds-noirs progressistes », ou ce « porteurs de valise », ces jeunes étudiants qui clandestinement venaient en aide aux algériens en France. Côté algérien ce sont des militants du FLN qui ont la parole.

A noter une séquence très documentée sur le problème des Harkis, illustrée par des images du camp de Rivesaltes dans les Pyrénées orientales où ils furent « internés » dans ce qui était un véritable camp de concentration malgré la dénégation officielle.

A propos de la guerre d’Algérie, le devoir de mémoire reste fondamental. Par sa densité et sa rigueur ce film œuvre grandement à la réconciliation.

PriMed 2020

A COMME ABECEDAIRE – Olivier Zuchuat

Cinéaste et monteur suisse. Metteur en scène de théâtre. Enseignant à l’université Paris-Est Marne la Vallée, à la Fémis et à la Head-Genève.

Afrique

Le Périmètre de Kamsé

Au loin des villages

Djourou une corde à ton cou

Mah Damba, une griotte en exil

Agriculture

Le Périmètre de Kamsé

Artiste

Matthias Langhoff – Laisser la porte ouverte

Burkina Faso

Le Périmètre de Kamsé

Camp

Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit

Au loin des villages

Commerce

Dollar, Tobin, FMI, Nasdaq et les autres

Désertification

Le Périmètre de Kamsé

Dette

Djourou une corde à ton cou

Dictature

Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit

Economie

Djourou une corde à ton cou

Dollar, Tobin, FMI, Nasdaq et les autres

Femme

Le Périmètre de Kamsé

Mah Damba, une griotte en exil

Grèce

Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit

Griot

Mah Damba, une griotte en exil

Guerre

Au loin des villages

Mali

Djourou une corde à ton cou

Mah Damba, une griotte en exil

Mémoire

Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit

Mondialisation

Djourou une corde à ton cou

Dollar, Tobin, FMI, Nasdaq et les autres

Multinationales

Dollar, Tobin, FMI, Nasdaq et les autres

Poésie

Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit

Politique

Djourou une corde à ton cou

Portrait

Matthias Langhoff – Laisser la porte ouverte

Mah Damba, une griotte en exil

Réfugiés

Au loin des villages

Sécheresse

Le Périmètre de Kamsé

Spectacle

Matthias Langhoff – Laisser la porte ouverte

Tchad

Au loin des villages

Théâtre

Matthias Langhoff – Laisser la porte ouverte

Tradition

Mah Damba, une griotte en exil

Travail

Le Périmètre de Kamsé

A COMME AFRIQUE – Burkina Faso.

Le périmètre de Kamsé. Olivier Zuchuat, Suisse-France-Burkina Faso, 2020, 93 minutes

Le nord du Burkina Faso, une Afrique menacée par la désertification, par la famine. Une Afrique qui a soif et qui voit ses garçons les plus jeunes partir, en Côte d’Ivoire par exemple, en quette d’une vie meilleure. Comment peut-elle survivre.

L’histoire d’un village, Kamsé, qui va réagir, qui va s’organiser pour trouver une solution, pour prendre en main son avenir et qui, grâce au travail de tous, et en particulier des femmes, fera vaciller le socle de la fatalité.

Le film d’Olivier Zuchuat n’est qu’un exemple. Mais justement, il peut servir d’exemple. Parce qu’à Kamsé c’est la volonté collective qui prend en charge les destins individuels.

Dans un premier temps, il s’agit de réfléchir et de se renseigner sur les expériences qui ont fait leur preuve. Ainsi, les hommes vont se rendre en vélo et en moto, au village voisin, Goméa, qui a créé une ferme où l’eau est maitrisée grâce à des digues, où on utilise du compost et où, grâce à toutes ces techniques modernes, l’agriculture réussit à nourrir la population tout en protégeant l’environnement. Un exemple dont le village de Kamsé va s’inspirer.

Le film va suivre cette expérience pas à pas. Jusqu’au plan où les épis de mil remplissent tout l’écran.

Mais nous sommes en Afrique. Il n’est donc pas question de renoncer aux traditions, même si les techniques modernes mises en œuvre peuvent ouvrir des horizons nouveaux. Avant toute chose donc, on interrogera les anciens et on s’imprégnera de leur sagesse. Puis il s’agira de respecter le bosquet sacré, qui deviendra communautaire, mais qui restera interdit à la chasse et aux cultures. Et lorsqu’il ne pleut pas, on continuera à sacrifier des poulets.

Un mélange de modernisme et de traditionnel donc, où chacun semble trouver sa place. Le film, sans jamais se vouloir démonstratif ou explicatif, met bien en évidence cela à propos de la répartition des tâches entre hommes et femmes. Quant il s’agit, au début du film, de discuter, d’aller voir les voisins, de concevoir, de prendre des décisions, les femmes sont absente. La palabre est une affaire d’hommes. Mais lorsqu’il faut se mettre au travail de force, alors les femmes sont là et bien là, pioches à la main, et elles ne ménagent pas leur peine. Sans elles le projet n’avancerait pas. Mieux, il n’est possible que par leur travail. Un bel hommage aux africaines, en dehors de leur rôle de mère ou de cuisinière.

Un film optimiste. Mais pas totalement pourtant. La radio diffuse des informations alarmantes sur les attentats djihadistes dans le pays. L’Afrique peut-elle échapper à la douleur ?

A COMME ABECEDAIRE – Rémy Gendarme-Cerquetti

Des films dont l’implication personnelle est très forte. Un cinéma le plus souvent en première personne. Un cinéaste handicapé qui filme le handicap de l’intérieur, son handicap, tous les handicaps.

Autobiographie

Une affaire de décor

Auvergne

Riolette autopsie

Auxiliaire de vie

Une affaire de décor

Charente

Une affaire de décor

Cinéma

Une affaire de décor

Handicap

Fils de Garches

Le Désir

Une affaire de décor

Hôpital

Fils de Garches

Le Désir

Mémoire

Fils de Garches

Portrait

Riolette autopsie

Ruralité

Riolette autopsie

Soignants

Fils de Garches

Téléthon

Fils de Garches

Village

Riolette autopsie

A COMME AMAZONIE – Barrage.

Le reflet du lac. Fernando Segtowick, Brésil, 2020, 80 minutes.

De l’eau, beaucoup d’eau. Des bateaux, beaucoup de bateaux. De simples barques ou de petites embarcations à moteur. Idéales pour transporter du matériel ou quelques voyageurs. Dès la nuit, ils circulent sur les eaux du lac.

De vastes étendues d’eau. Filmée au raz de la surface ou bien en plongée vue du ciel pour dominer l’immensité de l’espace. Et des arbres. Ou ce qu’il en reste. Des souches ; inondées. Ou des troncs morts qui émergent de l’eau. Des noyers du Brésil. Une espèce en voie de disparition. Est-il possible d’en filmer un intact ?

Nous sommes au pied du barrage de Tucuriu, dans l’Amazonie brésilienne. Une région de production d’aluminium. Une production très gourmande en énergie. D’où la construction d’une centrale hydroélectrique (une des plus grande du monde) et du barrage qui lui fournie son eau. Un lac artificiel donc qui a noyée la région mais dans lequel la vie continue sur ses îles. Il n’empêche, il a bouleversé la vie des habitants.

La première partie du film nous entraine sur le lac à la suite d’une équipe de cinéastes – des documentaristes – venue tourner un film sur la région. Ils réalisent quelques entretiens, pas toujours très réussis d’ailleurs tant les habitants du coin sont peu bavards. Pour renforcer cette dimension de film dans le film, le réalisateur nous offre quelques images d’archives, du temps où le lac n’existait pas et où le ramassage des noix du brésil était un travail spécialisé. Les allers et venues des cinéastes – embarquer et débarquer le matériel-   sur le lac laissent à penser que le cinéma n’est pas toujours une partie de plaisir. D’ailleurs le film abandonne assez vite cette dimension pour proposer une immersion dans la communauté des habitants de Tucuriu avec les moments caractéristiques de leur vie, l’assemblée religieuse ou la soirée au bar où l’on chante et on danse. Le tout filmé « en douceur », pour respecter le rythme des bateaux sur le lac.

Le film est en noir et blanc, ce qui permet des recherches plastiques souvent très réussies, utilisant beaucoup les contre-jours et les reflets à la surface du lac (cf le titre du film). Toute une séquence s’arrête sur les arbres morts, filmés en contre-plongées, véritables statues racontant leur mort venue des eaux.

La dernière séquence montre la forêt en feu, ce qui nous rappelle que l’Amazonie est aujourd’hui de plus en plus maltraitée et mise en péril par des entreprises humaines peu soucieuses – c’est le moins que l’on puisse dire – de l’avenir de la planète.

Festival Jean Rouch 2020. 39° édition en ligne.

A COMME ABECEDAIRE – Véréna Paravel

Réalisatrice et artiste, ses films sont souvent des recherches expérimentales.

Elle a collaboré pour trois d’entre eux avec Lucien Castaing-Taylor

Automobile

Foreign Parts

Banlieue

Foreign Parts

Bateau

Leviathan

Bombe atomique

Ah Humanity !

Environnement

Ah Humanity !

Etats-Unis

Foreign Parts

Famille

Caniba

Fukushima

Ah Humanity !

Industrie

Leviathan

Japon

Caniba

Ah Humanity !

Mer

Leviathan

Meurtre

Caniba

Misère

Foreign Parts

New York

Foreign Parts

Nuckéaire

Ah Humanity !

Pêche

Leviathan

Poisson

Leviathan

Portrait

Caniba

Ville

Foreign Parts

Lire :

Caniba

Léviathan

Foreign parts.