Le GOÛT.  Filmographie.

Le cinéma documentaire ignore-t-il le sens du goût ? Pas vraiment. Bien des films nous montre des mangeurs, et le plaisir de manger.  Le repas, sans être un banquet, est souvent un moment de convivialité entre amis.  Le documentaire se penche aussi sur la cuisine, celle de tous les jours tout autant que celle réputée gastronomique.… Poursuivre la lecture de Le GOÛT.  Filmographie.

LES GILETS JAUNES DE CHARTRES

Un peuple. Emmanuel Gras, 2022, 114 minutes. Un peuple en colère. Un peuple qui se soulève. L’occupation des ronds-points. Par tous les temps et même la nuit autour d’un feu de bois. L’ouverture des péages des autoroutes. Les manifestations à Paris, sur les Champs Élysées. Les charges des forces de l’ordre. Des images que l’on… Poursuivre la lecture de LES GILETS JAUNES DE CHARTRES

G COMME GABON

Sur le fil du zénith. Natyvel Pontalier. Belgique-France-Gabon, 2021, 55 minutes Un titre magnifique, surprenant, inquiétant aussi. Où nous conduit-il ? Vers quel horizon le film peut-il s’orienter. Un film que l’on devine fragile, tout en nuance, sans lourdeur aucune. Un film tout en équilibre. Un film superficiel donc profond, selon l’exigence nietzschéenne de profondeur par… Poursuivre la lecture de G COMME GABON

G COMME GITAÏ Amos par Roth Laurent

Amos Gitaï, la violence et l’histoire. Laurent Roth, France, 2020, 75 minutes. Le dispositif utilisé par Laurent Roth dans le film qu’il consacre à Amos Gitaï est en apparence tout simple : les deux protagonistes sont installés devant un écran pour visionner ensemble, et commenter, des extraits de films. C’est minimaliste mais particulièrement efficace. C’est Roth… Poursuivre la lecture de G COMME GITAÏ Amos par Roth Laurent

G COMME GORI Roland

Roland Gori, une époque sans esprit. Xavier Gayan, 2021, 70 minutes. Filmé seul, dans son salon, Roland Gori parle. Et nous l’écoutons avec ravissement. Sa parole est exigeante. Elle demande une écoute attentive, une vraie écoute qui est d’abord un échange. Une parole qui nous apprend – qui nous réapprend – à écouter. Et le… Poursuivre la lecture de G COMME GORI Roland

G COMME GUYANE – Contout

Maître Contout, mémoire de la Guyane. Xavier Gayan, 2021, 52 minutes Xavier Gayan aime la Guyane. Il nous l’avait déjà montré en 2009 dans Rencontres en Guyane, un film d’entretiens avec des Guyanais. Aujourd’hui, il nous propose un film-portrait, celui d’un Guyanais célèbre dans son pays, un Guyanais qu’il est possible d’identifier avec son pays,… Poursuivre la lecture de G COMME GUYANE – Contout

G COMME GITAÏ Amos

Cinéaste israélien (né en 1950)             Les éléments de sa biographie peuvent se retrouver éparpillés dans ses films, en particulier dans ses documentaires où, très souvent présent à l’image, il n’hésite pas à s’impliquer personnellement, même lorsque les sujets abordés ont une portée bien plus globale, sociale ou historique. Amos Gitai est le fils d’un… Poursuivre la lecture de G COMME GITAÏ Amos

G COMME GROUPE

Les Groupes Medvedkine          En 1968, les cinéastes français n’ont pas attendu le mois de mai pour se mobiliser. En février, ils descendent dans la rue pour soutenir Henri Langlois qui vient d’être limogé de la cinémathèque française dont il était le fondateur et le directeur. Un abus de pouvoir du gouvernement gaulliste, et de… Poursuivre la lecture de G COMME GROUPE

G COMME GRANDS-PARENTS algériens

Leur Algérie. Lina Soualem, France-Algérie, 2020, 72 minutes. Le grand-père et la grand-mère de la cinéaste. Après 62 ans de mariage, ils décident de se séparer. Ils vont vivre chacun de leur côté, mais dans deux immeubles qui se font face. Sont-ils vraiment séparés ? La cinéaste ne comprend pas ce qui s’est passé. Et pour… Poursuivre la lecture de G COMME GRANDS-PARENTS algériens

G COMME GARÇONS

Vilain garçon. François Zabaleta, 2021, 49 minutes Un film d’enfance (et non un film sur l’enfance). Une histoire d’enfants. Des garçons. Un garçon solitaire. A l’école on se moque de lui. Est-il malheureux ? La notion de bonheur a-t-elle un sens pour lui ? Une histoire qui se termine mal. Et qui n’avait pas très bien commencé… Poursuivre la lecture de G COMME GARÇONS

G COMME GARAGE automobile.

Garage, des moteurs et des hommes. Claire Simon, 2021, 71 minutes. Dans l’incipit du film, la cinéaste marche dans les rues d’un petit village provençal, la nuit tombée. L’éclairage électrique donne une tonalité jaune-orangée aux images. Claire Simon a passé son enfance dans ce village. Elle y est revenue une première fois pour réaliser un… Poursuivre la lecture de G COMME GARAGE automobile.

G COMME GENRE

Petite fille. Sébastien Lifshitz, 2020, 85 minutes. Rarement le cinéma documentaire avait réussi à capter l’intimité avec une telle sincérité. Intimité d’une famille, d’une enfant, de sa mère. Intimité de la relation entre la mère et sa fille, au cœur de la vie familiale et du processus d’éducation. Jusque dans le cabinet d’une pédopsychiatre, pendant… Poursuivre la lecture de G COMME GENRE

G COMME GREVE – des mineurs.

Grève ou crève. Jonathan Rescigno, 2020, 93 minutes. 1995, les mines ferment. Le charbon n’est plus rentable. Les mineurs perdent leur emploi et leur raison de vivre. Il ne leur reste plus qu’à se mettre en grève. Et à manifester. Leurs manifestations sont dures, violentes, avec la force du désespoir. « Armés » de manches de pioche,… Poursuivre la lecture de G COMME GREVE – des mineurs.

G COMME GALERES – de femmes.

Galères de femmes. Jean-Michel Carré. France, 1993, 90 minutes          Leur première galère, c’est la prison. Fleury Mérogis, quartier des femmes. Le plus grand centre de détention féminin en Europe. La grande majorité des détenues sont des toxicomanes. Elles sont « tombées » à la suite de vols ou d’autres infractions. Celles que filme Jean-Michel Carré n’en… Poursuivre la lecture de G COMME GALERES – de femmes.

G COMME GRAND-MERE – Algérienne.

Mes voix de Sonia Franco, 2019, 50 minutes. Les voix du titre, ce ne sont sûrement pas celles que l’héroïne du film entendrait dans sa tête, mais plutôt celles qui résonnent dans le théâtre où elle prépare et réalise une performance, et aussi celle des bavardages intimes avec sa grand-mère. Le film montre donc la… Poursuivre la lecture de G COMME GRAND-MERE – Algérienne.

G COMME GYNECOLOGIE.

Mat et les gravitantes. Pauline Pénichout, France, 2019, 25 minutes. « Ça secoue » avoue une des participantes de l’atelier « d’auto-gynécologie » qui vient de se dérouler en groupe devant la caméra. Auto-gynécologie, de quoi s’agit-il ? Regarder à l’intérieur de son corps. Grâce à un spéculum, observer son col de l’utérus. Avec comme objectif de mieux se connaître.… Poursuivre la lecture de G COMME GYNECOLOGIE.

G COMME GENET JEAN

Jean Genet, un captif amoureux. Parcours d’un poète combattant. Michèle Collery, 2017, 74 minutes. L’enjeu du film est énoncé dès l’incipit, par Genet lui-même : comprendre son retour à l’écriture alors qu’il est resté une vingtaine d’années silencieux. Genet a écrit ses livres en prison. Pour sortir de la prison dit-il. Ayant retrouvé sa liberté, pourquoi… Poursuivre la lecture de G COMME GENET JEAN

G COMME GRAND-PÈRE.

J.A. Gaëlle Boucand, France, 2020, 61 minutes. Faire un film sur son grand-père, une idée assez banale en somme. Même si ledit grand-père est une personne plutôt originale et dont la vie est bien remplie. A priori, pour le grand-père de Gaëlle Boucand, l’idée pouvait se révéler bonne. Il y a sûrement dans sa vie… Poursuivre la lecture de G COMME GRAND-PÈRE.

G COMME GENOCIDE – Khmers Rouges

Duch, le maître des forges de l’enfer. Rithy Panh. France – Cambodge, 2011, 104 minutes.             Pour rendre compte du génocide perpétré par les Khmers Rouges, Rithy Panh analyse le fonctionnement du centre de détention, qui deviendra un centre d’extermination, S 21. Un ancien lycée en plein cœur de Phnom Penh où seront incarcérés, torturés… Poursuivre la lecture de G COMME GENOCIDE – Khmers Rouges