À propos

PROLONGEMENTS DU DICTIONNAIRE DU CINÉMA DOCUMENTAIRE (éditions Vendémiaire)

D’abord les films nouveaux, réalisés après la parution du dictionnaire, vus soit en salle, soit dans des festivals, ou même, après les délais de rigueur, en VOD ou sur des DVD

Puis des films plus anciens, qui ne figurent pas dans le dictionnaire pour de multiples raisons. Soit je ne les connaissais pas, soit ils n’ont pas fait partie de mes choix du moment, ou des priorités fixées. Souvent ils attirent mon attention en fonction de l’actualité cinématographique ou thématique. Et puis mes recherches incessantes débouchent sur bien des découvertes dont il faut essayer de rendre compte. Le cinéma documentaire est un monde infini. Petit à petit le blog en aborde les multiples facettes, sans ordre, sans idée préconçue, au grès de l’inspiration du moment. Ici, c’est bien sûr les DVD, la VOD, et la plateforme Tënk qui dominent.

Le blog reprend aussi certains films déjà présents dans le dictionnaire mais dont il s’agit de leur donner une nouvelle visibilité, à l’occasion des nouveaux films des cinéastes par exemple, ou dans une approche plus complète d’une œuvre personnelle, ou encore comme un élément indispensable dans la réflexion et la connaissance de problèmes généraux.

Je propose aussi des analyses spécifiques de l’œuvre de certains cinéastes (Depardon par exemple, ou Wiseman), ou des tendances actuelles du documentaire comme l’autobiographie.

Certains articles ont des visées d’information, en établissant par exemple les listes des principaux festivals consacrés au documentaire, en France et à l’étranger.

Des séries regroupent des articles qui adoptent la même problématique ou la même forme :

  • la série « Une image, un film » commente une image (un photogramme) considérée comme caractéristique d’un film.
  • la série « Incipit » analyse elle la première séquence d’un film (il s’agit souvent d’un pré-générique), dans le but de montrer en quoi elle est indispensable au film.
  • La série « un film en images » propose un choix de photogrammes du film, organisés en thème, qui peuvent donner une vision relativement complète du film (sans prétendre pour autant à la totalité des images du film)

Enfin, et ce n’est pas le moins important, des entretiens réalisés à distance à partir d’un questionnaire écrit envoyé aux cinéastes leur donnent la parole pour qu’ils nous parlent de leurs films, de leur travail et de leur vision du cinéma documentaire. Une petite anthologie du documentaire vivant.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s