A COMME ABECEDAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE

PARTIE 1 : A-B

Les mots clefs les plus représentatifs du cinéma documentaire, les plus fréquents, les plus originaux, ceux qui renvoient à des films phares ou à des œuvres méconnues. Une façon de montrer la diversité de la création documentaire et son impact culturel, social et politique.

Une contrainte librement consentie ici sera de limiter chaque entrée à une seule phrase et de ne donner en exemple (ou en référence) qu’un seul film. Un choix souvent impossible…Donc entièrement subjectif. Mais surtout pas un palmarès.

Pour de plus nombreuses références, voir les filmographies.

A

Acteur

N’étant pas par principe engagés dans les documentaires, ils peuvent devenir des personnages de portraits asseyant de mettre à jour une personnalité qui se cache souvent derrière les rôles qu’ils jouent.

Film : Mon meilleur ennemi de Werner Herzog.

Actualité.

C’est par définition le domaine du reportage, mais il n’en est pas moins évident qu’elle influence bon nombre de documentaristes dans le choix des thèmes traités.

Film : Paris est une fête de Sylvain George

paris est une fete2

Adolescence

Souvent montrée comme l’âge de tous les possibles, de tous les espoirs, de toutes les révoltes, c’est aussi pour bien des cinéastes, l’occasion d’un regard nostalgique sur leur propre vie.

Film : Arman, 15 ans, l’été de Blaise Harrison.

Afrique

Le continent de la douleur et tant de richesses gaspillées ou accaparées par quelques-uns ou pillées par les pays riches.

Film : Moi un noir de Jean Rouch

Agriculture

La dénonciation de l’agriculture intensive, industrielle sur le modèle américain, avec son usage abusif des pesticides et en contre-point, la présentation des alternatives écologiques, de l’agroécologie à la permaculture.

Film : Le monde selon Monsanto de Marie-Monique Robin

 Algérie.

L’ancienne colonie française a connu bien des vicissitudes depuis son indépendance, mais Alger restera pour toujours la Ville Blanche.

Film : La Chine est encore loin de Malek Bensmaïl.

 Amérique latine.

Le continent des crises économiques comme en Argentine, des coups d’états sanglants comme au Chili, de l’avenir incertain de la forêt amazonienne et des peuples qui y vivent.

Film : La Bataille du Chili de Patricio Guzman

 Amour.

Dans le documentaire, amour peut rimer avec toujours, mais ce sont plutôt les amours déçus ou impossibles qui sont en première ligne.

Film : Une jeunesse amoureuse de François Caillat

Animation

Avoir recours au dessin, aux images de synthèse, aux effets numériques, peut souvent suppléer au manque d’images « live », mais aussi être un choix esthétique significatif.

Film : Valse avec Bachir de Ari Folman

Animaux.

Les films animaliers bien sûr, avec leur côté souvent spectaculaire et quelque peu racoleur, mais aussi de véritables créations loin, très loin, de tout anthropomorphisme.

Film : Bestiaire de Denis Côté.

Apartheid

Le régime le plus injuste, le plus haïssable, dont on a du mal à imaginer comment il a pu maintenir si longtemps en Afrique du sud.

Film : Sugar man de Malik Bendjelloul

sugar man 2

 Archives.

Familiales ou télévisuelles, évoquer le passé ne peut guère se faire sans elles.

Film : Une jeunesse allemande de Jean-Gabriel Périot

 Armes.

Des plus simples aux plus sophistiquées, du couteau à la bombe atomique, du meurtre personnel à l’assassinat de masse pratiqué par le terrorisme, elles sont faites pour blesser, mutiler, tuer, détruire et toujours sont associées à la souffrance.

Film : Miguel et les mines d’Olivier Zabat

Art.

La vie et l’œuvre des artistes, marginaux ou universellement connus, des portraits soulignant souvent leur excentricité et l’inaccessibilité du génie.

Film : Le mystère Picasso de G-H Clouzot.

Asile.

L’exclusion, l’enfermement des « fous », dans des conditions souvent inacceptables, mais aussi les mouvements de contestation, en Italie, l’antipsychiatrie en Angleterre ou la clinique de La Borde en France, qui mirent à bas les murs de l’asile.

Film : La moindre des choses de Nicolas Philibert.

Autisme

Des enfants, ou des adolescents, mutiques parfois, coupés du monde et des autres, aux comportements souvent imprévisibles, mais que le cinéma sait rendre si attachants dans leurs souffrances.

Film : Elle s’appelle Sabine de Sandrine Bonnaire

Autobiographie.

Un.e cinéaste qui met en images sa vie, dans le moindre détail, et pas seulement sa carrière cinématographique, une entreprise rare, mais oh ! combien exaltante.

Film : Les plages d’Agnès d’Agnès Varda

Avortement.

Les luttes des femmes pour sortir de la clandestinité, pour faire qu’avoir des enfants soit un choix libre, pour disposer de son corps en toute responsabilité.

Film : Histoire d’A de Charles Belmont et Mariette Issartel

histoires-d A 2

B

Banlieue

Des cités où personne n’a vraiment choisi de vivre, mais qui ne sont pas toutes vouées à la violence.

Film : Chronique d’une banlieue ordinaire de Dominique Cabrera

Bibliothèque.

Les livres, les revues, les journaux et magazines, les lecteurs, le silence, le recueillement, mais aussi la musique et le cinéma quand les bibliothèques deviennent médiathèques

Film : Ex libris. The New York Public Library de Frederick Wiseman

ex libris 4

Bonheur

Partir à sa recherche ou espérer le trouver tout près de soi.

Film : A la poursuite du bonheur de Louis Malle

Auteur : jean pierre Carrier

Auteur du DICTIONNAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE éditions Vendémiaire mars 2016. jpcag.carrier@wanadoo.fr 06 40 13 87 83

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s