Une VACHE

Vedette. Claudine Bories et Patrice Chagnard, 2021, 100 minutes.

Dans les Alpes, les vaches peuvent devenir des animaux de compagnie, comme les chiens et les chats. Preuve ; Vedette. Un animal pas comme les autres. De toute façon, pour ses éleveuses, elle est unique. Comme chaque vache est unique. Unique comme toute personne. D’ailleurs, on n’est pas loin dans le filmde nous présenter Vedette comme une personne. Le film n’aurait-il pas alors dû s’intituler « La vache est une personne », en paraphrasant un célèbre film consacré au bébé. Mais entre la vache et le bébé humain, il reste bien encore quelques différences.

Vedette est une star, une « Reine », vu le nombre de combats qu’elle a remportés. Pour les montagnards, les combats de vaches – cornes contre cornes, il s’agit de mettre en déroute son adversaire – sont un spectacle particulièrement prisé. Et le titre de Reine est une grande fierté pour les propriétaires de l’animal. Pour la vache elle-même, on ne sait pas trop.

Le film de Claudine Bories et Patrice Chagnard nous offre de splendides vues des montagnes, des alpages et des cimes enneigées. On y défend la cause des animaux, mais il ne s’agit pas vraiment d’un combat dénonçant la maltraitance qui peut leur être infligée, dans les élevages et les abattoirs. Le film n’a pas un ton militant. Il ne fait pas non plus aux recherches de type scientifique. C’est d’une façon toute empirique qu’est affirmer l’existence de sentiments chez l’animal, chez Vedette en tous cas. Et Claudine, la cinéaste parisienne, est tout acquise à cette idée. Ayant Vedette à sa charge – son étable est quasi mitoyenne avec la maison de vacances de Claudine – elle essaie de l’apprivoiser. Elle lui porte de gros quignons de pain et lui lit des histoires. Et même un texte de Descartes présentant la théorie de l’animal-machine. Vedette elle, semble beaucoup plus apprécier le pain que la philosophie.

Après Nous le peuple et les Arrivants, des films engagés, Vedette se présente comme une pause dans un cinéma jusqu’alors très impliqué dans les problématiques politiques actuelles, la démocratie ou le droit d’asile en particulier. Mais après tout, les amoureux des animaux seront sans doute émus et ravis.

Publié le
Classé dans V Marqué ,

Par jean pierre Carrier

Auteur du DICTIONNAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE éditions Vendémiaire mars 2016. jpcag.carrier@wanadoo.fr 06 40 13 87 83

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :