S COMME SERIE (Ivens)

Comment Yukong déplaça les montagnes.

 12 films de Joris Ivens et Marceline Loridan. 1976. 808 minutes.

 Si chaque film est autonome et peut être vu séparément, il est quand même important de voir l’ensemble de la série, ne serait-ce que pour appréhender la diversité de la vision que nous proposent les cinéastes de la Chine de la Révolution culturelle. D’une durée inégale, situés dans différentes régions de la Chine, pour ne pas en rester à Pékin ou Shanghai, ils participent chacun à sa façon au même projet, pénétrer dans la réalité de la vie chinoise, rencontrer pour cela des Chinois et les filmer dans leurs activités quotidiennes. La révolution culturelle qui est quand même bien présente puisqu’elle constitue le contexte nettement identifiable des films, est pourtant presque reléguée en arrière-plan, (au second plan devrait-on dire ?). Aujourd’hui en tout cas cette série monumentale a plus d’intérêt pour ce qu’elle nous montre de la Chine et des chinois que pour son engagement révolutionnaire.

             Les titres et les synopsis des 12 films nous renseignent précisément sur le projet global et ses contenus.

         Histoire d’un ballon,  le Lycée n° 31 à Pékin. Dans un lycée à Pékin, le geste d’un élève est jugé déplacé : à la fin de la récréation, il a envoyé un ballon en direction d’un professeur. En classe on discute collectivement du problème, de la responsabilité de chacun, de l’idéologie et de la politique.

        La pharmacie N°3 : Shangai. 1h19. C’est une pharmacie autogérée, et tous ceux qui travaillent ici se disent, comme l’affirme le slogan à l’époque, « Au service du peuple. »

Une femme, une famille. Le portrait d’une famille ordinaire dans la périphérie de Pékin. Le film suit la vie quotidienne de cette femme et de sa famille ?

Le village de pêcheurs. Ici ce sont des femmes qui travaillent comme marins pêcheurs. Prennent-elles la place des hommes ?

Autour du pétrole. Le plus américain des films, Le film raconte l’influence de la découverte et de l’exploitation du pétrole dans une petite ville du nord.

L’usine de générateurs. Comment les ouvriers d’une usine de dynamo près de Shanghai sont impliqués dans son fonctionnement et sa gestion.

Une caserne. La vie quotidienne dans une caserne de l’armée chinoise près de Nankin. Les soldats travaillent aussi dans les champs et dans les usines.

Impression d’une ville : Shanghai. Portrait d’une grande ville.

Le professeur Tsien. Les relations entre un professeur d’Université, ses étudiants et les gardes rouges, pendant la Révolution Culturelle.

Une répétition à l’ Opéra de Pékin. La répétition d’un spectacle de l’opéra de Pékin.

Entraînement au cirque de Pékin. La préparation d’un spectacle de cirque.

Les Artisans. Le travail artisanal traditionnel chinois.

 

 

 

Auteur : jean pierre Carrier

Auteur du DICTIONNAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE éditions Vendémiaire mars 2016. jpcag.carrier@wanadoo.fr 06 40 13 87 83

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s