P COMME PORTRAIT – Filmographie 2

Deuxième partie C-I

Call me Chaos, film d’Aleksandr Vinogradov, Belgique, 2016.

     Floh, chanteuses des rues et accordéoniste. Sa musique, sa voix, ses chansons en font un être surprenant. Sa façon de vivre nous questionne immédiatement. Sa manière d’être nous étonne. Mais en même temps, nous avons l’impression de la connaître déjà, d’avoir en tout cas déjà rencontré ses semblables.

Caniba. Film de Véréna Paravel & Lucien Castaing-Taylor

     Isséi Sagawa, jeune étudiant japonais à la Sorbonne à Paris en 1981, a tué sa petite amie et l’a mangée. Comment filmer un tel monstre ?

Cassandro, el exotico. Film de Marie Losier.

         Cassandro est une star – La star, plusieurs fois champion du monde – de Lucha Libre, cette sorte de catch si populaire au Mexique. Une carrière de 27 années consacrées entièrement à ce qui est sa passion – en même temps que sa profession – et à laquelle il se consacre corps et âme.

Les Chèvres de ma mère. Film de Sophie Audier

         Maguy, la mère de la cinéaste, a élevé des chèvres et fait des fromages, toute sa vie. Elle veut prendre sa retraite.Mais trouvera-t-elle un repreneur. Et pourra-t-elle se séparer de ses chèvres ?

Choron dernière. Film de Pierre Carles et Martin.

         Créateur de Hara Kiri et de Charlie, passé maître dans l’art de la provocation, ce qui lui valut bien des ennuis et quelques procès.

City light, portraits d’une génération perdue. Film de Dorothée Lorang et David Beautru

         A Tokyo, trois jeunes adultes, représentants de cette nouvelle génération qui s’interroge sur le sens de la vie, et surtout sur le sens du travail. Seront-ils capable de prendre en main leur avenir ?

Conversation animée avec Noam Chomsky. Film de Michel Gondry.

         Noam Chomsky, intellectuel américain, spécialiste de grammaire générative et de science de la communication, et surtout engagé du côté de la gauche radicale.

Dans la chambre de Vanda. Film de Pedro Costa

         Wanda Duerte, actrice principale du précédent film du cinéaste, passe ses journées allongée sur son lit, bavardant de tout et de rien avec sa sœur, sa compagne de dope. Elle a du mal à respirer, mais peu importe, elle ne peut pas se passer de drogue.

lynch

David Lynch the art life. Film de Jon Nguyen.

     Sa vie artistique, peinture, photographie et musique, avant qu’il ne devienne cinéaste.

Le Dernier des injustes. Film de Claude Lanzmann

         Benjamin Murmelstein, rabin de Vienne et dernier président du Juderat, le conseil juif de Theresienstad, seul survivant des Doyens des Juifs.

Derrida. Film de Kirby Dick et Amy Ziering Kofman.

         Le philosophe de la “déconstruction”, ne refuse pas de répondre aux questions qui lui sont posées, mais qui montre que les réponses qui peuvent être faites ne peuvent être que des non-réponses.

Diego. Film de Frédéric Goldbronn

         Le récit d’une révolution suivie d’une guerre. Un récit par l’un de ceux qui les ont vécues, l’une et l’autre, armes à la main. Avec les espoirs de l’une et le désespoir de l’autre. En Espagne. De 1936 en Catalogne, puis sur les différents  fronts, pour finir sur la route de l’exil en 1939, conduisant en France depuis Barcelone.

doulaye 10

Doulaye, une saison des pluies. Film de Henry-François Imbert.

         L’ami africain du père du cinéaste qui part à sa recherche au Mali, et qu’il finit par retrouver dans un moment d’intense émotion.

Duch, le Maître des forges de l’enfer. Film de Rithy Panh.

         De son vrai nom Kaing Guek Eav, secrétaire du parti des Khmers rouges et directeur du centre d’extermination S 21, à Phnom Penh, où seront torturés et assassinés quelques 12 000 Cambodgiens.

morin

Edgard Morin, Chronique d’un regard. Film de Céline Gailleurd.

         Le cinéma dans la vie d’un sociologue, dans sa pensée, dans son travail intellectuel, dans ses livres. Dès son enfance il est passionné, assidu dans les salles noires. Cinéphage avant de devenir cinéphile.

Elle s’appelle Sabine. Film de Sandrine Bonnaire

         La vie de Sabine, sœur cadette de l’actrice-réalisatrice. Dans sa jeunesse elle est belle, souriante, pleine de vie. A 38 ans, elle a beaucoup grossi, elle sourit peu, elle est lente dans ses mouvements et son langage très répétitif est hésitant et très pauvre. Entre les deux, un trou noir : cinq années d’hôpital psychiatrique.

Ennemis intimes. Film de Werner herzog

         Klaus Kinski, l’acteur fétiche du réalisateur, présent dans cinq de ses films les plus importants. Un acteur irritable, ne supportant pas de ne pas être l’unique centre d’intérêt sur un tournage, systématiquement agressif, mais aussi peureux et quelque fois lâche. Bref un fou ! Une folie nécessaire aux films ?

La Femme aux 5 éléphants. Film de Vadim Jendreyko.

         Une vieille dame toute voutée. D’origine ukrainienne, elle vit en Allemagne et traduit le russe en allemand et tout particulièrement Dostoïevski, Crime et châtiment, L’idiot, Les démons, L’adolescent et Les frères Karamazov

Fengming. Chronique d’une femme chinoise. Film de Wang Bing

         A 17 ans, elle rencontre la révolution et s’y engage avec l’enthousisme de la jeunesse. Et puis arrive la campagne antidroitière de 1957. Elle et son mari sont envoyés dans un camp de travail. La souffrance, la faim, la mort du mari, un combat quotidien pour survivre.

Finding Phong. Film de Tran Phuong Fhao.

     Le devenir femme d’un homme. Le refus de son identité masculine. Le refus de son corps masculin. L’aspiration à de venir autre. D’avoir un autre corps. Une autre image de soi. Une autre reconnaissance sociale.

Général Idi Amin Dada. Autoportrait. Film de Barbet Schroeder.

         Un dictateur qui mit à mal son pays, l’Ouganda. Un bouffon ou un fou qui se prétendait un des plus grands « leaders révolutionnaires » de la planète.

Grizzly man. Film de Werner Herzog.

         Timothy Treadwell, amoureux des grizzlys, au point de passer 13 étés en Alaska pour les filmer, leur parler, les toucher. Une aventure qui finit mal.

Hélène Berr, une jeune fille dans Paris occupé. Film de Jérôme Prieur

         Elle a 21 ans en 1942, vit à deux pas des Champs-Elysées, joue du violon et prépare l’agrégation d’anglais à la Sorbonne. Juive, elle sera arrêtée en 1944 et déportée avec ses parents à Auschwitz. Elle mourra à Bergen-Belsen quelques jours avant la libération du camp.

L’Homme sans nom. Film de Wang Bing.

         Il marche beaucoup, cuisine, mange, dort, bêche la terre cultive des légumes, ramasse du crottin sur la route. Il vit dans un trou dans la terre dont il a fait une grotte. Il ne parle pas. Il est toujours seul.

Irène. Film de Alain Cavalier.

         La compagne disparue. Le deuil. L’absence de l’être cher. Et deux photos.

fengming

Auteur : jean pierre Carrier

Auteur du DICTIONNAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE éditions Vendémiaire mars 2016. jpcag.carrier@wanadoo.fr 06 40 13 87 83

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s