D COMME DANSE – Filmographie

Décidemment danse et cinéma font toujours bon ménage. Comme ont pu le montrer les grands « classiques » que sont Le Ballet de l’Opéra de Paris de Frederick Wiseman, ou le Pina de Wim Wenders. Mais aussi des films consacrés à des chorégraphes moins connus en France des non – spécialistes, comme l’israélien Ohad Naharin ou l’américaine Anna Halprin. Et puis l’Opéra de Paris est un lieu qui recèle tant de richesses, aussi bien architecturales que culturelles qu’il ne peut qu’attirer les cinéastes (par exemple L’Opéra de Jean-Stéphane Bron), d’autant plus que son histoire récente a été souvent assez mouvementée (comme le montre  le film de Thierry Demaizière et Alban Teurlai, Relève : histoire d’une création, à propos de l’épisode Benjamin Millepied

A travers Jann. Claire Juge, 2020, 25 minutes

Angelin Preljocaj, danser l’invisible. Florence Platarets, 2019, 52 minutes

Anna Halprin et Rodin. Voyage vers la sensualité. Ruedi Gerber, Suisse, 2015, 62 minutes.

Anna Halprin. Le souffle de la danse. Ruedi Gerber, USA, 2010, 80 minutes.

Bessie: A Portrait of Bessie Schonberg. D A Pannebacker

Chez Georges et Rosy. Jean-Daniel Pollet

Cunningham, l’homme qui a réinventé la danse. Alla Kovgan, 2019, 93 minutes.

La Danse. Le ballet de l’Opéra de Paris. Frederick Wiseman, 2009, 159 minutes

Danser sa peine. Valérie Müller, 2019, 60 minutes

Dans les pas de Trisha Brown. Glacial Decoy à l’Opéra. De Marie-Hélène Rebois, France, 2016, 1H20.

De rage et de danse. Stéphane Carrel, 2019, 90 minutes

Dernière danse. François Zabaleta. 2015, 23 minutes

Les Echappées. Katia Jarjoura, 2022, 77 minutes

Ecrire le mouvement. Marion Crepel et Bertrand Guerry, 2013, 52 minutes.

Give Me Your Hand. Heddy Honingmann.

Le grand bal. Laetitia Carton, 2018, 89 minutes.

Les Indes Galantes. Clément Cogitore.

Indes galantes. Philippe Béziat. 2021 108 minutes.

Jazz danse. Richard Leacock.

Un jour, Pina a demandé. Chantal Akerman, 1982, 57 minutes

Juliette du côté des hommes. Claudine Bories.

Maguy Marin, L’urgence d’agir. David Manbouch, 2019, 108 minutes.

Maurice Béjart, l’âme de la danse. Henri de Gerlache et Jean de Garrigues 2017, 65 minutes.

Mr Gaga, sur les pas d’Ohad Naharin. Tomer Haymann, 2015, 103 minutes.

Mourad Merzouki, l’alchimiste de la danse. Elise Darblay, 2019, 52 minutes.

Opéra de Paris, une saison (très) particulière. Priscilla Pizzato

Petites danseuses. Anne-Claire Dolivet, 2020, 91 minutes.

Pina. Wim Wenders, 2011, 103 minutes

Portrait dansé, histoire d’un geste. Marie Maffre

Que la danse continue. Rina Sherman

Relève : histoire d’une création. Thierry Demaizière et Alban Teurlai, 2015, 115 minutes.

Les Rêves dansants sur les pas de Pina Bausch. Anne Linsel et Rainer Hoffmann, 2011, 89 minutes.

Répétition à l’Opéra de Pékin. Joris Ivens et Marceline Loridan

Une saison à la Juilliard School. Priscilla Pizzato

Si c’était de l’amour. Patric Chiha, 2020, 82 minutes.

Tchitchihérazade. Michelle Collery

Un temps pour danser. Alessandra Celesia

Urugangazi & Akayazwe – Danses et Percussions – Burundi et Rwanda. Rina Sherman

Les vies dansent, Fanny Pernoud et Olivier Bonnet

Par jean pierre Carrier

Auteur du DICTIONNAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE éditions Vendémiaire mars 2016. jpcag.carrier@wanadoo.fr 06 40 13 87 83

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :