B COMME BIO-FILMOGRAPHIE – Miguel Moraes Cabral

Miguel Moraes Cabral est réalisateur et ingénieur du son. Diplômé par l’école de cinéma de Lisbonne, il se spécialise en son lors d’un échange universitaire à l’école Louis-Lumière. Em 2016, il est membre-artiste de la Casa de Velázquez à Madrid. Il a collaboré sur le son direct ou la post-production de films de nombreux réalisateurs dont notamment Pedro Costa, Sandro Aguilar, Laís Badanzky, Alain Raoult, Marie Losier.

Il a été selectionné par le Berlinale Talent Campus au festival de cinéma de Berlin.

Son court-métrage, O Homem de Trás-os-Montes a eu sa première au festival internationnal de Locarno. Il Sogno Mio d’Amore est son dernier film, coreálisé avec Nathalie Mansoux, produit par O Som e a Fúria et montré dans les cinémas au Portugal en décembre 2019.

Pendant cinq ans, il a fait partie du comité de sélection de court-métrage au festival Indielisboa. Il est professeur invité à l’université FCSH – Faculdade de Ciências Sociais e Humanas.

Formation_

2008           Diplôme Escola Superior de Teatro e Cinema (Portugal)

2007           École Nationale Supérieur Louis-Lumière.

2002-2004 DEUG Arts du Spectacle, Paris – Nanterre.

1995 -1999 Conservatoire de musique, Lisbonne.

Réalisation_

2020           Les larmes ou la fin de l’innocence (fiction, 16’)

                   En developpement.

                   Best Project Award du Doclisboa/Arché, Lisbonne

2019           Il Sogno Mio d’Amore (documentaire, 100’)

                          Produit par o Som e a Fúria, avec l’aide de l’ ICA

                          Première dans les cinémas en décembre 2019

2017           O Homem de Trás-os-Montes (ficção, 30’)

Produit par Garden Films, avec l’aide de l’ICA et de la GDA.

Festivais: Locarno Festival, IndieLisboa ; VistaCurta; Há Filmes na Baixa! ; Curta’Arruda ; Festival International du Film Indépendant de Bordeaux – FIFIB ; FIKE – Festival Internacional de Curtas Metragens ; Panorama Internacional Coisa de Cinema ; Shortcutz Vila Real ; Cork Film Festival ; Caminhos do Cinema Português ; Prémio Atores de Cinema da Fundação GDA ; Mostra de Cinema Português em Macau ; Cine Eco Seia – Festival ; Internacional de Cinema Ambiental ; Brest European Short Film Festival ; Plateau – Festival Internacional de Cinema ; MicroCinema: Short Films from Portugal ; Santacurtas ; Mostra de Cinema Português – Vila Franca de Xira ; Dili International Film Festival

2013           Os caminhos de Jorge (doc, 63’)

Produit par Leila Films et Quilombo Films, avec l’aide du CNC, de la SCAM et du CBA.

Festivals: Doclisboa 2013, mention du jury; Festival de Turin 2013 (Italie) ; La Première Fois, 2014 (Marseille) ; Panorama 2014 (Lisboa) ; Centro Cultural da Malaposta ; Millénium Film Festival, 2014 (Bruxelles) ; Krakow Film Festival 2014 (Pologne) ; Biografilm festival 2014 (Best of festival, Italie) ; Theatro Circo, 2014 (Braga) ; S.C.A.M, 2014 (Paris) ; Traces de Vies, 2014 (Clermont-Ferrand) ; Camerimage 2014 (Pologne) ; Week end du doc (Bruxelles) ; Há filmes na baixa (Porto) ; Doc Alliance (web) ; Encontradouro 2015 ; Quinzaine du cinéma portugais 2015 (Strasbourg) ; XIX Rencontres autour du film ethnologique (Grenoble) ; Cineteca – Matadero (Madrid) ; Viva Villa, école du Louvre 2016

2009           Equilíbrio Justo (Ficção, 15’)

                   Produit par Os Filmes do Caracol.

                                                                                                                    Festivals: Doclisboa 2009 ; Black and White (Porto) 2010 Festival international de Mohammedia, Grand Prix (Maroc)

Son direct et/ou post-production_

2020   Encontro, de François Manceaux, produit par Maria&Mayer

(long-métrage de fiction en post-production)

         Arrais do Mar, de Elisa Celda (IDFA, Documenta Madrid 2020)

2019  Rêves de Jeunesse de Alain Raoust (Acid Cannes 2019)

          Nha Mila de Denise Fernandes (Locarno 2020, nommé aux European Film Awards)

          Raposa de Leonor Noivo (FidMarseille 2019)

         Hasta que el sol se muere de Claudio Carbone (Doclisboa)

Bruno Aleixo, o filme (première dans les cinémas en janvier 2020)

Viveiro de Pedro Filipe Marques (Doclisboa 2019)

2018 Mariphasa de Sandro Aguilar (Berlinale 2018)

         A Portuguesa de Rita Azevedo Gomes (Berlinale 2019)

         Pedro, de Laís Bodanzky (Long-métrage en post-production)

2017 Dom Fradique de Nathalie Mansoux (Doclisboa 2017)

Um animal amarelo de Felipe Bragança (Roterdão 2020)

Sara F. de Miguel Fonseca (Oberhausen)

Antão o invisivel de Maya Kosa e Sérgio da Costa (Visions du Réel)

Treblinka, de Sérgio Trefaut (Visions du Réel)

2015 L’oiseau de la nuit de Marie Losier (Berlinale 2016)

Alentejo, alentejo de Sérgio Trefaut (Indielisboa 2014)

Terezin de Daniel Blaufuks (Museu do Chiado)

2014 Carmona tiene una fuente de António Trullen , (BAFICI 2016)

2012  Deportado de Nathalie Mansoux (Doclisboa 2012, cinéma du Réel 2013)

  A Raia de Ivan Castiñeiras (Doclisboa 2012)

         La fille aux cheveux rouges,de Catherine Boutaud (Indielisboa2012)

2011  Praxis de Bruno Cabral (Doclisboa 2011)

O silêncio de dois sons de Rita Figueiredo (Roterdão 2012)

2010  A linha vermelha de José Filipe Costa (Indielisboa 2011)

2009  Ne Change Rien de Pedro Costa (Cannes 2009)

Perdida Mente de Margarida Gil

2008  Bab Sebta de Pedro Pinho et Frederico Lobo (FIDmarseille)

Via de Acesso de Nathalie Mansoux (IndieLisboa 2008)

Auteur : jean pierre Carrier

Auteur du DICTIONNAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE éditions Vendémiaire mars 2016. jpcag.carrier@wanadoo.fr 06 40 13 87 83

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s