P COMME PERSONNAGES FÉMININS INOUBLIABLES. LISTE 2

Belinda dans Belinda (2016) de Marie Dumora

A 9 ans, Belinda veut étudier la mécanique. Nous n’entendrons plus parler par la suite, ni d’étude ni d’activité professionnelle. A 16 nous apprenons que son père est en prison. Il ne peut donc être présent aux fêtes familiales. Plus tard ce sera Belinda elle-même qui sera condamné à quatre mois de prison, ce qui rendra son mariage impossible, alors que tout avait été soigneusement préparé. Elle se mariera pourtant peu après avec Thierry, son grand amour, mais le mariage se déroulera à la prison puisque c’est lui qui est alors incarcéré.

Betty dans I love you I miss you I hope I see you before I die.  Eva Marie Rødbro.

Betty est jeune, belle, souriante, toujours souriante. Enfin, presque. Car sa vie n’est pas toujours très gaie. Alors comment pourrait-elle ne pas se laisser aller à la déprime devant les difficultés qui s’accumulent sur elle. Des problèmes d’argent surtout. Et puis, l’addiction à la drogue n’arrange pas vraiment les choses.

Camille dans La terre du milieu de Juliette Guignard

Elle exploite seule une petite ferme quelque part dans le centre de la France. Elle y pratique du maraichage – elle vend ses salades sur le marché – et élève quelques brebis. Cela lui suffit-il pour vivre ? Et surtout pour élever seule ses trois enfants. Pourtant, elle ne se plaint jamais – presque jamais. Et elle semble ne jamais être découragée.

Claudette dans Sans adieu de Christophe Agou.

Déjà âgée, elle se déplace difficilement avec sa canne, pour nourrir poules et lapjns qui constitue se principale occuparion. Elle a son franc-parler, surtout au téléphone avec les assistantes sociales. De sa voix forte, elle crie sans arrêt après son chien, un animal qu’au fond elle aime bien et qui lui manquera beaucoup lorsqu’ayant quitté sa ferme, elle sera obligée de vivre dans un appartement.

Iona dans Celle qui manque de Rares Lenasoaie,

 Iona, la « grande sœur oubliée » Elle a quitté sa famille pour vivre sa vie, pour être libre, ne pas avoir de contrainte. Elle vit dans un camion, une sorte de camping-car qu’elle s’est aménagé. Elle circule un peu à son bord, de parking en parking. Comment arrive-t-elle à vivre ? On la voit simplement dans un ou deux plans découper du cuir pour faire des masques. Le reste du temps elle est filmée une seringue à la main pour s’injecter de la drogue dans le bras.

Leyla Imret dans Dil Leyla de Asli Özarslan

Son itinéraire : son père, un résistant très actif, est tué par balles dans les émeutes. Sa mère décide alors d’envoyer Leyla en Allemagne. Elle a 5 ans. Elle y fera de brillantes études et reviendra dans son pays, dans sa ville, auprès de sa famille et de la population kurde à 26 ans. Elle est alors élue, à une très large majorité, maire de la ville. Elle est jeune, belle, souriante, ses longs cheveux clairs tranchant avec les coiffures traditionnelles et les voiles des autres femmes. Elle aborde la vie politique avec calme, sérénité presque. Visiblement elle est particulièrement populaire.

Madame Saïdi dans Madame Saïdi de Bijan Anquetil et Paul Costes

Une mère de Martyr. Son fils Reza a été tué sur le front de la guerre Iran-Irak. Une situation dont elle tire un prestige certain. Et même une certaine fierté. Oh, bien sûr la perte de son enfant lui a causé une grande douleur. Mais en bonne musulmane, en bonne citoyenne de la république islamique, elle se doit d’accepter ce sacrifice.cette femme déjà âgée  est aussi actrice, vedette de la télévision où elle interprète un rôle de mère de martyr dans des séries populaires.

Maguy dans Les chèvres de ma mère de Sophie Audier

La mère de la cinéaste, Maguy, va prendre sa retraite. Toute sa vie, elle a élevé des chèvres et fait des fromages, « en dehors des normes » précise-t-elle. Prendre sa retraite, cela signifie pour elle trouver repreneur à son exploitation et surtout se séparer de ses chèvres, de ses chères chèvres qu’elle aime tant

Marie-José Tubiana, dans Marie-José vous attend à 16 H de Camille Ponsin

Marie-Josée Tubiana a fait une carrière d’ethnologue au CNRS. Sa spécialité c’est le Soudan où elle a étudié en particulier les rites de mariage. Pour cela elle a séjourné longtemps au Soudan. C’est pour cela qu’elle connait bien le Darfour. Cette femme de 90 ans, simple et particulièrement attachante, ne se départit jamais de son calme. Pourtant, on sent bien que Marie-Josée est très touchée par ce qui se passe au Darfour. C’est avec la plus grande rigueur qu’elle aide les réfugiés du Darfour dans leur demande d’asile politique en France.

Mimi dans Mimi de Claire Simon

Une vie en deux parties bien distinctes, se déroulant successivement à la ville (Nice où Mimi est née et où elle passe son adolescence et ses premières années de vie adulte) et la montagne de l’arrière-pays. Elle quitte la ville parce qu’elle ne lui offre guère d’avenir. Le village de montagne par contre lui permet de vivre la vie qu’elle se choisit, même si cette construction comporte bien des difficultés – celle d’être femme d’abord et qui plus est femme homosexuelle.

Rose Valland dans L’espionne aux tableaux de Brigitte Chevet

Des origines modestes et provinciales, mais une lente ascension grâce à son travail, pendant l’occupation dans le musée du Jeu de Paume, puis en Allemagne après la libération et son retour en France. Un personnage secret – comme sa dimension d’espionne l’impose. Un personnage cependant exceptionnel que le film le transforme en Héros. Un héroïsme au mépris du danger sous l’occupation. Un héroïsme dû à la fidélité à ses idées et à la persévérance dans son action : c’est elle qui tenait secrètement et à la barbe des Allemands et des collabos, le registre exhaustif des œuvres transitant au Jeu de Paume avant d’être expédiées en Allemagne.

Par jean pierre Carrier

Auteur du DICTIONNAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE éditions Vendémiaire mars 2016. jpcag.carrier@wanadoo.fr 06 40 13 87 83

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :