D COMME DOUCHET Jean

Jean Douchet, l’enfant agité. Fabien Hagege, Guillaume Namur, Vincent Haasser, 2017, 1H25.

L’incipit du film donne d’emblée la signification de son sous-titre, l’enfant agité. Cet enfant, contrairement à ce qu’on pouvait attendre, ce n’est pas le protagoniste du film, dont d’ailleurs on ne saura rien de son enfance, mais le titre d’un scénario qu’il a écrit et qu’il n’a jamais tourné. Jean Douchet est critique et historien du cinéma, il n’est pas cinéaste.

Le regrette-t-il ? Sa réponse à cette question est quelque peu hésitante. Mais non, il ne regrette rien, de sa vie, de sa carrière, de son travail pendant de si longue année passée en faveur du cinéma. Douchet est aujourd’hui surtout connu pour son célèbre ciné-club au cinéma du Panthéon à Paris, un prolongement de sa carrière d’animateur de ciné-club dans la France entière depuis les années 60, où il présentait des films et échangeait avec le public, une façon de vivre l’amour du cinéma qui pour lui est bien plus « vivante » que les articles de revue. Il a pourtant écrit pas mal de choses, dans les Cahiers du cinéma en particulier et quelques livres dont le film n’établit pas la liste. C’est surtout ses qualités d’orateur, lui qui parle toujours sans la moindre note, qui est mise en avant.

douchet 2

Jean Douchet a été un des acteurs de la cinéphilie des années 60, caractérisée en ce qui le concerne par son passage aux Cahiers. Une cinéphilie qui du coup est particulièrement datée. Lui qui revendique avec raison un non-dogmatisme systématique, ne peut s’empêcher de donner l’impression qu’en dehors des cinéastes qu’il vénère – Mizoguchi et Lang d’une part et les grands hollywoodiens, Ford ou Preminger, de l’autre – point de salut. En ce qui concerne le cinéma français, son panthéon, si l’on en croit le film, est presque exclusivement constitué de Jean Renoir, en dehors bien sûr de ses amis de la Nouvelle Vague, les Godard et Truffaut, auxquels il faut ajouter quand même Rohmer. Pour les plus jeunes, Arnaud Desplechin et surtout Xavier Beauvois, tiennent une place importante dans le film comme dans sa vie. Mais une seule femme cinéaste, Noémie Lvovsky, ce qui est quand même un peu restrictif. Et surtout, pas un seul cinéaste documentariste. Pour le Douchet du film, Wiseman et Wang Bing, inconnus. De même pour les français, de Rouch à Varda en passant par Depardon. On a vraiment l’impression que pour lui, le documentaire ce n’est pas du cinéma. Du coup il passe systématiquement à côté de ce qu’il y a de novateur et de particulièrement créatif dans des films comme Swagger d’Olivier Babinet ou Makala d’Emmanuel Gras, et on pourrait en mentionner bien d’autres. Mais peut-on vraiment le lui reprocher ? N’est-il pas avant tout un historien, fidèle aux valeurs cinématographiques qu’il a toujours défendues.

douchet 4

Que trois jeunes cinéastes placent le début de leur carrière sous l’égide d’un grand ainé est en soi plutôt sympathique. Mais le film reste par bien des aspects un exercice d’école. Avec bien des défauts. L’insistance en particulier de leur présence à l’image, en gros plan, alors que la parole de Douchet est reléguée hors-champ. Ce n’est du meilleur goût. Comme leur tentative de faire du critique un philosophe original, qu’ils filment en contre-plongée, ce qui ne l’empêche pas de se perdre un peu dans ses raisonnements. On sent leur volonté de ne pas faire un portrait trop classique. Mais évitent-ils vraiment les clichés et l’hagiographie ? Jean Douchet méritait mieux que cela.

 

Auteur : jean pierre Carrier

Auteur du DICTIONNAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE éditions Vendémiaire mars 2016. jpcag.carrier@wanadoo.fr 06 40 13 87 83

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s