VACANCES – Filmographie

800 km de différence. Claire Simon.

L’aventure amoureuse de Manon, lycéenne parisienne de 15 ans, qui passe ses vacances dans un petit village du Var,  avec Greg, apprenti boulanger chez son père dans le village.

1998. Sigrid Bouaziz.

 Un journal de vacances, écrit pendant des vacances d’été, dans le sud de la France, par une jeune fille de 13 ans.

Un amour d’été. Jean-François Lesage.

 Une nuit d’été à Montréal, dans la chaleur de l’été. Une nuit dans un parc, où l’on peut s’allonger sur l’herbe, mais pas pour dormir…Une nuit entre garçons et filles, à discuter, à fumer, à boire, manger aussi et même danser.

Armand, 15 ans, l’été. Blaise Harrison.

 Les vacances, un temps d’insouciance, certainement. Mais en même temps on ne peut pas ne pas s’interroger sur l’avenir, même s’il se limite à savoir qui sera dans sa classe à la rentrée. Cette parenthèse dans la scolarité n’est-elle pas aussi un temps d’interrogation sur soi-même.

Une caravane en hiver. Medhi Ahoudig.

Ils vont passer l’hiver au soleil, dans le sud marocain, à Sidi Ifni très précisément. Ils viennent en camping-car depuis le nord ou l’est de la France, et s’installent dans un camping face à la mer. Ils y retrouvent leurs amis et leurs habitudes. C’est qu’ils viennent tous les ans, le soleil étant plus agréables que la brume et la neige.

Le dernier train. Lixin Fan.

 Chaque année, au nouvel an chinois, des millions de paysans qui ont quitté leur campagne pour aller travailler dans des usines, dans des villes souvent éloignées de plus de 2000 km, retournent pour une semaine chez eux, pour revoir leur famille.

Le désir d’une île. Lætitia Farkas.

Les Landes. Les pins des Landes. La forêt landaise. Et la côte, la plage, le sable, les vagues, l’océan..

Un été à la Garoupe. François Lévy-Kuentz.

 Picasso en vacances. Avec Eluard, Man Ray, Roland Penrose et bien sûr des femmes. Nusch Eluard, Lee Miller, Ady Fidelin, jeune danseuse guadeloupéenne venue avec Man Ray, et Dora Maar, la compagne du moment de Pablo. Nous sommes à Mougins près d’Antibes, en 1937. Un été de soleil et de mer. Un été de plaisir, d’amitié et d’amour. Dans l’insouciance que donne la création et l’art.

Green boys. Ariane Doublet.

Des journées remplies de petits riens. Grimper dans les arbres ou pêcher les crevettes. Des moments calmes, qui se déroulent lentement, sans éclats. Où les rires ont un petit goût de bonheur.

Hinterland. Marie Voignier.

 Un énorme dôme d’acier s’élève sur l’immensité plate et vide de la campagne à 70 kilomètres de Berlin. Il abrite une île tropicale, avec sa mer, sa plage, des cocotiers et les petites cabanes pour héberger les touristes.

L’île au trésor. Guillaume Brac.

 Tout l’été il y a foule dans ce lieu de loisirs installé en grande banlieue parisienne. Des enfants, beaucoup d’enfants, en groupes, presque en troupeaux. Des ados qui ont bien du mal à respecter les règlements de l’endroit. Des garçons qui draguent les filles. Des filles qui se laissent draguer. Et les adultes semblent plutôt isolés, ou solitaires, dans ce monde offert à la jeunesse.

La Traversée. Elisabeth Leuvrey.

 Des bateaux qui font des allers retours entre la France et l’Algérie. Surtout en été. Parce que beaucoup d’Algériens, des familles, des hommes seuls puisque leur famille sont restés là-bas, retournent au bled le temps des vacances

Les vacances du cinéaste.

 Johan Van Der Keuken. Les vacances, pour le cinéaste, c’est l’occasion de se pencher sur son rapport à l’image, Van der Keuken évoque son grand-père, qui est en grande partie à l’origine de sa vocation de photographe, et donc de cinéaste, puisque c’est lui qui lui a offert son premier appareil.

Vacances prolongées. Johan Van der Keuken.

 Un film de maladie et de mort. Le cinéaste vient d’apprendre qu’il est atteint d’un cancer de la prostate. L’issue ne fait pas de doute. La seule incertitude concerne le temps qu’il lui reste à vivre. Un an ? Deux ans ? Plus ? Comment réagir à cette annonce ? Pour Johan van der Keuken et sa femme, il n’y a pas d’hésitation à avoir. Ils vont partir en voyage.

Voyage à la mer. Denis Gheerbrant.

Un périple de la frontière espagnole à la Camargue. Argelès, Palavas-les-Flots, Le-Grau-du-Roi, de camping en camping, tous différents.

Voyage en Occident. Jill Coulon.

 Les vacances pour les Chinois – de nouveaux riches comme ils disent eux-mêmes – c’est un voyage de dix jours en bus, toujours le même bus, le même chauffeur, le même guide. Au total quatre pays (Italie, Autriche, Suisse, France), parcourus sur les autoroutes, arrêts le soir dans des hôtels réservés et repas toujours dans des restaurants chinois.

Par jean pierre Carrier

Auteur du DICTIONNAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE éditions Vendémiaire mars 2016. jpcag.carrier@wanadoo.fr 06 40 13 87 83

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :