Un homme aimé.

Un Mensch. Dominique Cabrera, 2023, 40 minutes.

Dominique filme Didier, son compagnon aimé, sur son lit d’hôpital. Elle filme son visage, son corps étendu sur le lit, ses mains. Des mains qu’elle caresse doucement, tendrement.

Dominique filme Didier et lui parle. Elle lui demande comment il se sent. Elle lui dit qu’elle l’aime.

Didier est malade. Il souffre d’un cancer. Il est hospitalisé, mais il ne suit pas de traitement lord, style chimiothérapie. Au fil des jours, au fil des plans sur son visage, nous voyons l’évolution de la maladie, sa progression. La mort n’est jamais évoquée directement, mais nous ne pouvons pas ne pas penser à la mort.

Dans une première approche, le film de Dominique Cabréra peut être considéré comme un film platonicien. Voir l’évolution de la maladie n’est-ce pas une façon d’apprendre à mourir ? La meilleure façon d’apprendre à mourir, d’apprivoiser la mort, doucement, sans violence, sans souffrance, sans effroi. L’acceptation de la mort en toute sérénité.

Le film peut aussi très vite se révéler un film sur le temps. Sur le temps qui passe. Il se révèle alors un film proustien. Ce n’est pas pourtant une recherche du temps perdu. C’est un film qui est totalement, entièrement, au présent. Mais pas un présent immobile. Un présent qui est encore la vie. Le film ne se tourne pas vers le passé. Il n’évoque pas le regret des bons moments – disparus, perdus – de la vie commune de Didier et Dominique. C’est dans le présent de la chambre d’hôpital qu’ils vivent ensemble. Le film n’anticipe pas non plus le futur. Il n’y a pas de vie après la mort. Et la mort reste hors-champ.

Mais pourquoi donc Dominique Cabrera fait-elle ce film. Sa réponse est claire. Elle filme Didier dans son présent pour pouvoir le voir, le revoir, demain, dans cet autre présent où il ne sera plus là. Par-là, elle nous dit simplement ce qu’est le cinéma : un art qui permet de vaincre le temps qui passe.

Cinéma du réel, Paris, 2023

Par jean pierre Carrier

Auteur du DICTIONNAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE éditions Vendémiaire mars 2016. jpcag.carrier@wanadoo.fr 06 40 13 87 83

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :