FEMINICIDE.

Elle s’appelait Sirima. Pascale Thirode, 2021, 59 minutes. Lettre après lettre, elles collent des slogans sur les murs de Paris.  Des lettres noires pour des slogans qui sont des cris. « Tu trouveras toujours du soutien sur les murs. » « Aux femmes assassinées la patrie indifférente. » « Tremblez la colère des femmes gronde. » « On ne veut plus compter… Poursuivre la lecture de FEMINICIDE.

D COMME DEMINAGE

Démineuses. Silva Khnkanosian. France, 2019, 71 minutes. Les restes – ou les traces – de la guerre après la guerre. Des armes qui continuent de blesser, de mutiler, de tuer. La guerre donc qui n’en finit pas de finir. Qui même en temps de paix officielle continue son œuvre destructrice. Ses armes ? Les mines. Ces… Poursuivre la lecture de D COMME DEMINAGE

S COMME SIDA

La pudeur ou l’impudeur. Hervé Guibert, 1991, 58 minutes. Dans les années 1990, le monde culturel paya un lourd tribut au sida. Hervé Guibert, écrivain, photographe, journaliste, critique, disparu en 1991. Dans les dernières semaines de sa vie il réalisa un film autobiographique, un journal intime où il filme sa maladie. Ce film peut être… Poursuivre la lecture de S COMME SIDA

A COMME ABATTOIR – Travail.

Les damnés, des ouvriers en abattoir. Anne-Sophie Reinhardt, 2020, 65 minutes. Le travail en abattoir, nous en avions déjà appréhendé la dangerosité dans le film de Manuela Frésil, Entrée du personnel. Au moment où la question du bien-être animal est de plus en plus médiatisée et présente à l’Assemblée nationale. Le film de Anne-Sophie Reinhardt,… Poursuivre la lecture de A COMME ABATTOIR – Travail.

N COMME NICOLAS RAY

Nick’s movie. Wim Wenders. 1980, 75 minutes. Nick’s movie est un des films qui rend la frontière entre fiction et documentaire la plus poreuse. On pourrait même sans doute dire qu’il abolit purement et simplement cette frontière. Film réalisé par deux réalisateurs dont l’un a fait appel à l’autre pour l’aider dans la réalisation de… Poursuivre la lecture de N COMME NICOLAS RAY

P COMME PALESTINE – Images.

Des images de la Palestine ? Oui. Des images récurrentes, qui reviennent dans tant de films différents. Non pas des images choc, des scoops pour valoriser le photographe ou le cinéaste. Non. Bien plutôt des images qui veulent faire sens. Qui pointent ce qui doit nous questionner dans l’histoire de cette terre et de ce peuple… Poursuivre la lecture de P COMME PALESTINE – Images.

C COMME CANCER – JVDK.

Vacances prolongées. Johan Van der Keuken, Pays Bas, 2000, 142 minutes          Un film de maladie et de mort. Le cinéaste vient d’apprendre qu’il est atteint d’un cancer de la prostate. L’issue ne fait pas de doute. La seule incertitude concerne le temps qu’il lui reste à vivre. Un an ? Deux ans ? Plus ? Comment réagir… Poursuivre la lecture de C COMME CANCER – JVDK.

R COMME RESILIENCE.

La maison en plastique. Allison Chhorn, Australie, 2020, 46 minutes. Un film de deuil. Non, plutôt le film de la résilience. Après la disparition des parents – accidentelle, donc subite, imprévue, d’autant plus difficile à supporter, puisqu’on peut toujours penser qu’elle aurait pu être évitée – continuer à vivre. Vivre avec cette absence. Au-delà des… Poursuivre la lecture de R COMME RESILIENCE.

D COMME DEUIL – Colombie

Lapü. Juan Pablo Polanco and César Jaimes, Colombie, 2019, 75 minutes. Une communauté colombienne, les Wayuu. Leurs traditions, leurs rituels. Leur relation à la mort. Leurs pratiques du deuil. Et l’importance du rêve. Comme guide de la vie. Le film de ces deux jeunes cinéastes peut d’abord être perçu comme un film ethnographique. Du moins… Poursuivre la lecture de D COMME DEUIL – Colombie

F COMME FAMILLE – Chinoise

F COMME FAMILLE – Chinoise The Choice, Gu Xue, Chine, 2019, 66 minutes. La cinquième tante (une classification familiale typique et incompréhensible pour nous) est à l’hôpital, en fin de vie – les expressions utilisées alors varient, de « mourante » au plus neutre « en réanimation ». Sa famille se réunit – est réunie – pour examiner la… Poursuivre la lecture de F COMME FAMILLE – Chinoise

H COMME HOMMAGE POSTHUME.

Madame Baurès, Mehdi Benallal, 2019, 18 minutes. Le portrait d’une absente. Ils s’étaient rencontrés il y a longtemps. Lorsque le cinéaste avait 18 ans. Puis ils s’étaient perdus de vue, pour se retrouver tant d’années après. Ils avaient alors fait le projet d’un film. Un film qui donnerait la parole à madame Baurès, pour retracer… Poursuivre la lecture de H COMME HOMMAGE POSTHUME.

A COMME ARMEE

Le fils, Alexander Abaturov, France-Russie, 2019, 71 minutes. L’armée, la guerre. La préparation à la guerre. Un entrainement dur, exigent, basé sur la force physique, mais aussi sur des valeurs d’ordre, d’obéissance, de résistance physique et morale, de sens de l’honneur, de dévouement à la patrie. L’entrainement d’un corps d’élite, que nous suivons comme si… Poursuivre la lecture de A COMME ARMEE

Publié le
Classé dans A Marqué ,

V COMME VOYAGE VERS LA MORT

Le Voyage de monsieur Crulic, Anca Diaman, Roumanie, 2011, 73 minutes. « Je suis mort », tels sont les premiers mots du récit en première personne des derniers jours de M. Crulic. Un récit d’outre-tombe, donc. Un récit précis, minutieux, détaillé, tel une reconstitution ou un rapport administratif ou policier. Un récit qui n’omet aucun des détails… Poursuivre la lecture de V COMME VOYAGE VERS LA MORT

G COMME GRAND-MÈRE.

Mirror of the bride, Yuki Kawamura, Japon, 2013, 91 minutes. Tout le monde l’appelle « Grand-mère ». Ses filles, ses fils, ses petits-enfants (ce qui semble plus conforme aux conventions sociales). Que ce soit quand ils parlent d’elle entre eux, ou quand ils s’adressent à elle. Et quand ils parlent devant la caméra, pour le film, interrogés… Poursuivre la lecture de G COMME GRAND-MÈRE.

C COMME CAMPS – en Chine

Les Âmes mortes, Wang Bing, Chine, 2018, 8h 26. Un film monumental, hors normes. Comment éviter cette première réaction, ces premiers mots si répétés qu’ils finissent par tomber dans la banalité. Et pourtant… Et pourtant, la dernière œuvre de Wang Bing ne peut que nous surprendre une fois de plus. Par sa durée d’abord (plus… Poursuivre la lecture de C COMME CAMPS – en Chine

E COMME EVANGILE.

Vangelo, Pippo Delbono, Italie-Belgique-Suisse, 2017, 85 minutes. Il faut s’appeler Pippo Delbono pour réaliser un film sur l’Evangile tout en affirmant dès la première séquence ne pas croire en Dieu. Un film sur l’Evangile ? Il n’y est pas question de religion. La figure historique de Jésus est évoquée rapidement. Il y est plus question des… Poursuivre la lecture de E COMME EVANGILE.

D COMME DELBONO PIPPO -Amore carne.

Amore carne, Pippo Delbono, Italie, 2011, 78 minutes.             Que le cinéma puisse devenir poésie, Amore carne en est la preuve éclatante. Poésie des textes bien sûr, de Rimbaud à T.S. Eliot en passant par Pasolini, poésie de la musique avec Laurie Anderson et Alexander Balanescu, mais poésie des images surtout, dans les plans de l’océan… Poursuivre la lecture de D COMME DELBONO PIPPO -Amore carne.

K COMME KAWASE Naomie

Trace (KIRI) Japon, 2012, 45 minutes Genpin, Japon, 2010, 1H32. Ces deux films, en apparence bien différents, peuvent être rapprochés sur bien des points. Si Trace concerne la vieillesse, et donc l’imminence de la mort. Genpin traite de la naissance et de la maternité. Ces deux moments de la vie se font écho, sont mis… Poursuivre la lecture de K COMME KAWASE Naomie

M COMME MORT

Mrs Fang de Wang Bing, Chine, 2017, 1 H 26. Le premier plan nous la présente, un portrait au sens de la peinture classique, en plan américain. Elle tourne légèrement la tête de gauche à droite, un mouvement lent, continu. Elle ne parle pas. De tout le film nous n’entendrons pas le son de sa… Poursuivre la lecture de M COMME MORT