V COMME VIE DOC #7.

Vie doc, une fois par semaine, l’actu du doc, les festivals, les événements, les sorties, les surprises…

28 avril 2019

Festivals

DOXA

Documentary Film Festival

2 – 12 mai 2019

Vancouver

Au programme en particulier :

Premières solitudes de Claire Simon.

Ils étaient les brigades rouges de Mosco Levi Boucault

Corleone, Mosco Levi Boucault

Doxa

RENCONTRES CINÉMA ET SOCIÉTÉ 2019

Du 1 AU 5 Mai -–

Tulle et campagne

Présentées par Autour du 1° mai, Peuple et Culture, Cinéma Véo

« Juste justice ? »

Documentaires au programme :

Mémoires d’un condamné, Sylvestre Meinzer, 2017, 85 minutes

Séance d’ouverture

Après l’ombre, Stéphane Mercurio, 2017, 93 minutes

Ni juge ni soumise, Yves Hinant et Jean Libon, 2017, 99 minutes

Le procès contre Mandela et les autres, Nicolas Champeaux et Gilles Porte, 2018, 106 min

Jean-Jacques de Félice, la passion de la justice, Mehdi Lallaoui, 2018, 52 min

L’Affaire Huriez, Michel Kaptur et Marc Bacot, 1975, 30 minutes

La Peine de mort (série Les Grandes batailles de la République), Bernard George, 1996, 50 minutes

Sur les toits, Nicolas Drolc, 2014, 95 minutes

Le Khmer rouge et le non-violent, Bernard Mangiante, 2011, 90 minutes

À l’air libre, Nicolas Ferran, Samuel Gautier, 2016, 80 min

juste justice

Evénements

 Prix Anna Politkovskaïa 2019

 Blowin’ Up de Stephanie Wang-Breal

États-Unis – 2018, 97’

 

L’œil d’or 5°édition, Cannes 2019.

Prix du documentaire

Jury :

Yolande Zauberman réalisatrice, Présidente

Romane Bohringer, comédienne et réalisatrice
Eric Caravaca, comédien et réalisateur
Ross McElwee, réalisateur
Iván Giroud, directeur de festival

 

Sorties de la semaine.

 L’Esprit Le Corbusier de Gilles Coudert France – 2018 – 52’

Je vois rouge de Bojina Panayotova France, Bulgarie – 2017 – 83’

Debout de Stéphane Haskell France – 2019 – 85’

Monrovia, indiana de Frederick Wiseman États-Unis – 2018 – 143’ –

Béatrice un siècle de Hejer Charf Canada – 2018 – 97’

Aujourd’hui, rien de Christophe Pellet France – 2017 – 72’

Empathie de Ed Antoja Espagne – 2017 – 75’

monrovia

Formation

Cinéma documentaire à Lussas

Ardèche Images propose des formations à l’écriture, à la réalisation et à la production documentaire.

 

S COMME SORTIE EN SALLES

Sortiront-ils en salles en 2017 ?

Voici une liste – bien incomplète et très subjective – de films documentaires que l’on aimerait bien voir sortir en salles en 2017.

Ils ont fait pratiquement tous une carrière –souvent brillante –  en festivals (de Nyon à Clermont-Ferrand, de Paris à Pessac, Brive ou Evreux), mais ne sont jamais assurés de pouvoir connaître une distribution en salles, ne serait-ce que pour quelques séances. Alors les cinéastes documentaristes deviennent de plus en plus  « militants », ils accompagnent leur film lors de séances particulières qui leur permettent en outre de rencontrer un public et de recueillir ses réactions. Une situation qui pose quand même bien des problèmes, financiers en particulier.

Une sortie en salle reste pour bien des films une consécration inespérée, parfois totalement inaccessible. On peut cependant espérer que le bouche-à-oreille positif alertera des distributeurs audacieux qui sauront prendre les risques inévitables. Le public français n’a pas renoncé à aller au cinéma en 2016, et les films documentaires qui ont été réalisés cette année sont toujours originaux et particulièrement créatifs. Ils méritent en tout cas d’être vus par le plus grand nombre de spectateurs.

QUAND J’AVAIS 6 ANS, J’AI TUE UN DRAGON de Bruno Romy, France, 69 minutes.

Le dragon du titre, c’est la maladie, le cancer, la leucémie qui frappe une enfant de 6 ans qui avait tout pour être heureuse dans une famille aimante, avec l’insouciance de son âge, mais qui se révélera dans l’épreuve d’une extraordinaire lucidité. Le film nous montre, pas à pas, sans rien cacher, la traversée de cet enfer. Enfer pour les parents. Pour le personnel de l’hôpital aussi, qui doit se réfugier derrière son professionnalisme. Et surtout pour l’enfant elle-même, qui doit affronter la possibilité de la mort.

dragon-2

IL ETAIT SIX FOIS de Liane Simard, Canada, 80 minutes.

Pendant six ans la réalisatrice suit un groupe d’enfants, dont le sien, tout au long de leur scolarité primaire, dans une école alternative, l’Etoile filante. Une école pas comme les autres donc, une école dans laquelle ce sont surtout les valeurs de respect et d’autonomie qui sont au centre de la pédagogie. Comment les comprennent-ils ces valeurs ? Et comment les vivent-ils, dans leur vie d’enfants qui sont déjà en train de devenir des adultes ?

il-etait-6-fois

LE SOUS-BOIS DES INSENSES, UNE TRAVERSEE AVEC JEAN OURY de Martine Deyres, France, 89 minutes

Une rencontre avec un psychiatre rare, fondateur de la clinique de La Borde (déjà filmée par Nicolas Philibert dans La Moindre des choses) et théoricien de la psychiatrie institutionnelle. Pourtant ici, rien de trop théorique. C’est plutôt la personnalité de l’homme qui est mise en avant par le film, un homme qui a consacré toute sa vie à soulager la souffrance des autres.

dicodoc.wordpress.com/2016/11/27/o-comme-oury-jean

la-borde-3

Les MOITIES d’Alexandre Zarchikov,  France, Russie, 59 minutes.

Un voyage en mer, du Japon à la Russie, en compagnie de voitures coupées en deux pour pouvoir être importées ; puis un voyage sur terre, d’un bout à l’autre de la Russie, à la recherche de soi-même.

photo1_les_moities_stfr

A suivre

F comme Festival (rétrospective 2016)

Les festivals consacrés au  cinéma documentaire ont été en 2016 riches en découvertes. Ils ont parfaitement joué leur rôle de révélateurs de talents nouveaux, tout en consacrant des cinéastes déjà plus connus, du mois pour les passionnés du cinéma documentaire. Les divers palmarès de ces festivals sont une preuve évidente de la vitalité et de la créativité du genre. Si tous les films qui ont été primés ne sont pas tous encore sortis en salle. Espérons qu’ils le seront bientôt.

Au cinéma du réel au Centre Pompidou de Paris, le grand prix  a révélé une cinéaste peu connue en France, Natalie Bookchin, dont le film Long Story short nous donne une vision de l’Amérique plutôt surprenante, en insistant sur la généralisation de la pauvreté jusque dans l’Etat le plus riche de l’Union, la Californie. Le film est quant à lui d’une simplicité extrême, simplicité qui lui donne toute  sa force de conviction et qui constitue en soi une créativité formelle certaine.

A Nyon, le public de Visions du réel a décerné son prix à un film israélien, Presenting Princess shaw de Ido Haar, film dans lequel on retrouve une certaine forme de pauvreté de l’Amérique, mais que l’utilisation de You Tube dans le rapprochement et la rencontre de personnes fort éloignées les unes des autres a tendance à faire oublier. Pour un temps seulement…

Autre film primé en Suisse et qui a connu une sortie en salle en France, Manuel de libération du cinéaste russe Alexander Kuznetsov, qui nous interroge fortement sur le pouvoir de l’Etat, russe en l’occurrence,  face à la folie, ou ce qu’il désigne comme tel, souvent de façon arbitraire. La libération ici, c’est l’accès à la citoyenneté, sans laquelle  il ne saurait y avoir de véritable humanité.

Enfin je terminerai ce rapide regard rétrospectif par l’évocation d’un moyen métrage, distingué dans plusieurs festivals (Rencontre du moyen métrage de Brive, Festival du film de femmes de Créteil, festival du film d’éducation d’Evreux), Vers la tendresse, d’Alice Diop, dont le dernier film, La Permanence a obtenu lui le  Prix de l’Institut français Louis Marcorelles au Cinéma du réel. Vers la tendresse est un film sur l’amour, ou plus exactement sur la place que peut avoir le sentiment dans les relations entre garçons et filles au sein de ces mêmes quartiers de banlieue. Pour en rendre compte, la cinéaste donne tout simplement la parole à un petit groupe de ces banlieusards, tous d’origine immigrée, noirs ou  maghrébins. Un dispositif tout simple donc, des gros plans sur le visage de ceux qui nous parlent et qu’on entend en voix off. Mais ce qui n’est certainement pas si simple, c’est d’avoir réussi à recueillir une parole sincère, authentique, qui tombe bien sûr souvent dans les clichés faciles, attendus, mais qui, pour cela même, s’inscrit au plus profond d’un vécu que le cinéma (comme la télévision plus systématiquement encore) a souvent tendance à ignorer ou à regarder de haut. Ici nous sommes strictement en face du réel avec ce langage cru, direct, qui ne peut que heurter les bonnes mœurs ou les conventions de ceux qui ne vivent pas dans ce monde.

Mais 2016, c’est aussi une certaine forme de consécration du cinéma documentaire dans des festivals généralistes qui ont trop souvent tendance à le négliger. La consécration, c’est d’abord celle de Gianfranco Rosi dont le film qu’il consacre au problème des réfugiés et des migrants, Fuocoammare (image), a obtenu le lion d’or à la 66° berlinale. La Mostra de Venise, quant à elle, n’est pas en reste puisque après avoir récompensé l’année précédente le film de Rosi Sacro Gra, elle a cette année décerné le prix  Venezia Classici du meilleur documentaire au dernier film en date de Claire Simon, le Concours, consacré à la sélection d’entrée à la Fémis, notre école française de cinéma. Nous aurons l’occasion de revenir sur ce film lors de sa sortie sur les écrans prévue au mois de février

F comme Festivals internationaux 3

Encore des festivals consacrés au cinéma documentaire dans le monde, en dehors de l’Europe

Etats-Unis

Africa World Documentary Film Festival  St. Louis, Missouri

American Documentary Film Festival and Film Fund, PALM SPRINGS, CA

Atlanta Docufest. Atlanta Documentary Film Festival, Atlanta

Chagrin Documentary Film Festival Chagrin Falls

DOC NYC, New York

DocMiami International Film Festival, Miami

Docutah – Southern Utah International Documentary Film Festival St. George, Utah.

DoubleTake Documentary Film Festival, Durham, North Carolina

Hot Springs Documentary Film Festival

San Francisco Docfest

Big Sky Documentary Film Festival, Missoula, Montana

Canada

DOXA Documentary Film Festival, Vancouver, canada

Hot Docs Canadian International Documentary Festival, Toronto, Canada

Amérique centrale et Amérique du sud

DocsDF, International Documentary Film Festival of Mexico City

Costa Rica International Documentary Film Festival , Montezuma, Costa Rica

Moyen Orient

Aljazeera International Documentary Film Festival Doha, Qatar

DocAviv Film Festival, Tel Aviv, Israël

Asie

DMZ International Documentary Film Festival, Paju city, Corée du sud

EBS International Documentary Festival, Séoul, Corée du sud

Bombay International Documentary, Short and Animation Film Festival, Inde

International Documentary and Short Film Festival of Kerala, Inde

Guangzhou International Documentary Film Festival, Chine

Autres

Cinema Vérité, Iran International Documentary Film Festival, Teheran, Iran

Documentary Edge Festival Auckland et Wellington, Nouvelle Zélande

Melbourne Documentary Film Festival, Australie

Antenna Documentary Festival Sydney Australie

Encounters South African International Documentary Festival, Cape Town and Johannesburg, Afrique du sud

 

 

F comme Festivals internationaux 2. (Europe)

Festivals en Europe (hors France) où le documentaire est particulièrement présent (Sélection)

  • Tempo Documentary Festival, Stockholm, Suède
  • Dokfilm, Volda, Norvège
  • DocPoint – Festival du film documentaire, Helsinki, Finlande
  • Festival international du film documentaire,  Copenhague, Danemark
  • Amsterdam International Documentary Film Festival, Pays-Bas
  • Documentary Film Festival Flahertiana, Perm, Russie
  • Moscow International Documentary Film Festival DOKer, Moscou, Russie
  • Festival du film documentaire, Vilnius, LituanieWorld Film Festival, Tartu, Estonia
  • CRONOGRAF Festival, Chisinau, Moldavie
  • NIHRFF – Nuremberg International Human Rights Film Festival, Nuremberg, Allemagne
  • DokumentART – European Film Festival for Documentaries, Neubrandenburg, Allemagne
  • Dokumentarfilmwoche, Hambourg, Allemagne
  • Festival international du film documentaire et du film d’animation, Leipzig, Allemagne
  • OxDox, Oxford, Angleterre
  • Document International Human Rights Documentary Film Festival, Glasgow, Écosse
  • Input Film Festival, Hilversum, Pays-bas
  • Festival International du Film de Santé – ImagéSanté, Liège, Belgique
  • Visions du Réel, Nyon, Suisse
  • Ethnocineca , Vienne, Autriche
  • Watch Docs – Human Rights in Film, Varsovie, Pologne
  • Gdansk DocFilm Festival, Gdansk, Pologne
  • One World Romania: Human Rights Film Festival, Bucarest, Roumanie
  • Budapest International Documentary Festival, Budapest, Hongrie
  • Belgrade Documentary and Short Film Festival, Belgrade, Serbie
  • Pravo Ljudski Film Festival, Sarajevo, Bosnie
  • Madrid International Documentary film festival, Espagne
  • DocsBarcelona, Barcelone, Espagne
  • MiradasDoc, Festival international de cinéma documentaire, Guía De Isora, Espagne.
  •  Play-doc Tui, Espagne
  • Cinestral, Documentary Film Festival, Valence, Espagne
  • Doclisboa, Lisbonne, Portugal
  • Thessaloniki Documentary Film Festival, Grèce

Pour les festivals en France voir  dicodoc.wordpress.com/2016/02/09/f-comme-festival/