Guillaume RIBOT – Abécédaire

Photographe, il s’est particulièrement intéressé à la Shoah. Archives Vie et Destin du Livre noir – La Destruction des Juifs d’URSS Auschwitz Le Cahier de Susi Déportation Le Cahier de Susi Enfance Le Cahier de Susi Famille Le Cahier de Susi Famine Moissons sanglantes. 1933, la famine en Ukraine Guerre 39-45 Vie et Destin du… Poursuivre la lecture de Guillaume RIBOT – Abécédaire

Nicolas JALLOT – Abécédaire

Un spécialiste des films d’histoire. Afghanistan Massoud, l’héritage 11 septembre, l’avertissement du Commandant Massoud Afghanistan, le tombeau de l’URSS Afghanistan, l’héritage des French Doctors Al-Qaïda 11 septembre, l’avertissement du Commandant Massoud Arménie Génocide Arménien, le spectre de 1915 Assassinat Massoud, l’héritage Attentat 11 septembre, l’avertissement du Commandant Massoud Aviation Aviation, héritage de 14-18 Bateau L’Île… Poursuivre la lecture de Nicolas JALLOT – Abécédaire

Dziga VERTOV – Abécédaire

Dziga Vertov at the shooting of the documentary 'World Without Game'. Année de l'oeuvre:1925

Vertov n’est pas que l’auteur de l’homme à la caméra, même si ce film peut être considéré comme fondateur de tout le cinéma documentaire (avec Nanouk, dans un autre registre). Dès son premier film, L’anniversaire de la révolution, il s’affirme comme un inventeur de formes, faisant du cinéma un art, même si les visées propagandistes… Poursuivre la lecture de Dziga VERTOV – Abécédaire

L COMME LETTRE

Lettre de Sibérie. Chris Marker. France, 1957, 67 minutes.          « Je vous écris d’un pays lointain », rarement une première phrase du commentaire d’un film n’aura autant contribué à la notoriété d’un cinéaste que cette ouverture de Lettre de Sibérie. Une phrase qui restera caractéristique d’un style, le commentaire littéraire (elle est empruntée à Henri Michaux)… Poursuivre la lecture de L COMME LETTRE

V COMME VERTOV – Caméra.

Un film en images : L’homme à la caméra, Dziga Vertov, URSS, 1929, 80 minutes. La caméra. Posée sur son trépied, portée à l’épaule, elle est partout, sous les trains, dans les airs, au sommet d’un immeuble, dans les rues au milieu de la foule, dans l’intimité d’une chambre, dans les usines, au plus près des… Poursuivre la lecture de V COMME VERTOV – Caméra.

M COMME MILITANTISME – communiste

L’homme que nous aimions le plus, Danielle Jaeggi, 2017, 86 minutes. Une histoire familiale. Ou plutôt l’histoire de la relation d’une fille avec son père. Un père énigmatique, entouré de mystères. Tel du moins que le voit la petite fille dès 6 ans. Pourquoi s’enferme-t-il dans son bureau pour de longues communications téléphoniques ? Et lorsque… Poursuivre la lecture de M COMME MILITANTISME – communiste

T COMME TRIPTYQUE

Triptyque russe, François Caillat, 2018, 78 minutes. François Caillat est un inventeur de formes nouvelles. Son dernier documentaire en est la preuve éclatante. Un film d’une exubérante créativité. Comme le titre l’indique, le film est un triptyque, à l’image de certaines œuvres picturales. Il présente donc trois parties, successives, chacune traitant de façon spécifique un… Poursuivre la lecture de T COMME TRIPTYQUE

M COMME MEDVEDKINE – MARKER

Le Tombeau d’Alexandre, Chris Marker, 1993, 120 mn Le Tombeau d’Alexandre est un hommage au cinéaste russe Alexandre Medvedkine (1900-1989) auteur du film devenu « culte », Le Bonheur, un des derniers films muets (il date de 1934) de la grande époque du cinéma soviétique. Consacré à un cinéaste moins connu et moins reconnu que les grands noms… Poursuivre la lecture de M COMME MEDVEDKINE – MARKER

M COMME MARKER Chris – suite

Lettre de Sibérie, Chris Marker, France, 1957, 67 mn « Je vous écris d’un pays lointain », rarement une première phrase du commentaire d’un film n’aura autant contribué à la notoriété d’un cinéaste que cette ouverture de Lettre de Sibérie. Une phrase qui restera caractéristique d’un style, le commentaire littéraire (elle est empruntée à Henri Michaux) et d’un… Poursuivre la lecture de M COMME MARKER Chris – suite